Exposition Mucha

Exposition Mucha, au musée du Luxembourg, Paris (12 septembre 2018 - 27 janvier 2019)

Published on mercredi 12 septembre 2018



En retraçant la carrière de Mucha, la rétrospective du musée du Luxembourg veut restituer le portrait de cet artiste prolifique, mais également la diversité de son art et sa complexité artistique, politique et spirituelle.


 

Alphonse Mucha, artiste tchèque, devient célèbre à Paris vers 1895, par son art de l'affiche.  Mucha développe alors un style très personnel, le style Mucha, caractérisé par des formes sinueuses, des lignes organiques et une gamme subtile de tons pastel. Ce style incarnera bientôt le mouvement émergeant à l’époque dans les Arts décoratifs, l’Art nouveau.

Alphonse Mucha. Rêverie, 1897 (détail). Prague, Fondation Mucha © Mucha Trust 2018

Si les affiches de sa période parisienne font sa renommée, Mucha est un artiste polyvalent : peintre, sculpteur, photographe, décorateur, mais aussi professeur apprécié.

Alphonse Mucha. Noël en Amérique, 1919. Prague, Fondation Mucha © Mucha Trust 2018

"Mucha, arrivé parmi de nombreux autres artistes slaves à Paris, a acquis une notoriété internationale et en vient à personnifier l’Art nouveau mais, intérieurement, il ressent une fracture entre son succès artistique et social et ses aspirations spirituelles, qu’il décrira en ces termes : « Je n’avais pas trouvé de véritable satisfaction dans ce genre de travail [décoratif]. Ma voie me paraissait être ailleurs, dans quelque chose de plus élevé. Je recherchais des moyens de répandre la lumière jusque dans les coins les plus reculés. » [...] Toute sa vie, Mucha sera un franc-maçon actif et un ardent nationaliste. Autrement dit, sa philosophie englobe deux idéologies apparemment opposées : le libéralisme maçonnique et l’exclusivité nationaliste." Tomoko Sato, extrait du catalogue d'exposition Mucha, éd. RMN.

Ses convictions politiques et humanistes l’amènent à renoncer progressivement à cette veine purement décorative, et à entreprendre des cycles de peinture d’histoire, parfois sur très grand format, dans un esprit militant et idéaliste. Autour de 1900-1910, au moment où éclatent les avant-gardes européennes, il évolue et défend un art résolument figuratif et épique. Ses œuvres tardives notamment L’Épopée slave (1912-1926), un cycle composé de vingt peintures d’histoire monumentales, témoignent ainsi de son rêve d’unité de tous les peuples slaves.

En retraçant la carrière de Mucha, cette exposition veut restituer le portrait d’un artiste visionnaire aux multiples facettes.

Informations pratiques :
- Exposition Mucha, jusqu'au 27 janvier 2019
- Musée du Luxembourg : 19, rue de Vaugirard - Paris 6e.
- Ouvert tous les jours de 10h30 à 19h. Nocturne jusqu’à 22h tous les vendredis et les lundis du 12 novembre au 17 décembre. Les 24 et 31 décembre ouverture de 10h30 à 18h. Fermeture le 25 décembre
- Tarifs : 13 € - Tarif réduit : 9 € - Gratuité aux moins de 16 ans.
- Catalogue d'exposition Mucha, éd. RMN-Grand Palais

Commissariat d'exposition : Tomoko Sato, conservatrice de la Fondation Mucha, Prague


Print this article

In the same category
Expositions à Paris

View all articles in Expositions à Paris