Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Le décorateur et l'amateur d'art. Dessins de décors intérieurs - Expositions à Paris- DessinOriginal.com

Le décorateur et l'amateur d'art. Dessins de décors intérieurs

Paris, musée d'Orsay (du 12 février au 4 mai 2008)

Publié le mardi 19 février 2008



Le décorateur, chargé d'orchestrer les décors des demeures élégantes et leurs aménagements intérieurs, jusque dans les plus infimes détails, est une personnalité clé du XXe siècle. Aussi ancrée soit-elle de nos jours, cette activité du décorateur émerge et se cristallise au cours du XIXe siècle, avec des personnalités originales, venues d'horizons variés, comme Eugène Lami, Antoine Zoegger et Jules Allard.


Marcel Kammerer (1878 -1969) Grand hôtel Wiesler à Graz (Autriche), salle des fêtes© DR - photo RMN, Hervé Lewandowski
Marcel Kammerer (1878 -1969)
Au XIXe siècle, les décorateurs rivalisent avec les architectes qui, à l'instar de Duban et de Viollet-le-Duc, restent encore largement maîtres du décor, influencés par la redécouverte des styles des siècles antérieurs et leur connaissance approfondie. Dans le creuset de créateurs comme Percier et Fontaine, plus que jamais la question du décor intérieur devient essentielle, signant une ascension sociale, celle des nouvelles fortunes qui s'épanouissent en Europe, avides de reconnaissance et de distinction. Le décorateur parachève, par la distribution des pièces, le choix des couleurs, l'emplacement du mobilier et l'exposition de collections d'objets d'art, l'affirmation d'un style propre aux élites européennes, les Rothschild en tête.

Le décorateur nourrit un dialogue avec l'amateur d'art, échangeant les idées, proposant des projets, les amendant, les transformant. À la fin du XIXe siècle, les mouvements d'avant-garde soulignent le rôle joué par le décor intérieur, le renouveau du cadre de vie permettant un ressourcement humain, une régénération de l'individu.

Antoine Zoegger (1829-1885)Projet de décor pour la bibliothèque du palais Nathaniel de Rothschild à Vienne. Mine de plomb, aquarelle, lavis et gouache © Photo Patrice Schmidt, Paris, musée d'Orsay
Antoine Zoegger (1829-1885)
Dans ces manifestations esthétiques plus radicales, celles de l'Art Nouveau, de l'Ecole de Glasgow, de la Sécession Viennoise, l'amateur d'art devient souvent le défenseur de la modernité, celui qui en saisit l'ambition, celui qui la soutient par ses commandes, par son dévouement. Au moment où la hiérarchie des arts vacille, la décoration intérieure devient un sujet en soi pour les artistes, le foyer de promotion des idées nouvelles, l'endroit idéal pour appliquer les préceptes des manifestes. Décorateur et amateur d'art s'allient encore, mais avec d'autres règles, pour mener cette lutte commune pour la beauté intérieure.

De Félix Duban à Henry Van de Velde, d'Antoine Zoegger à George Niedecken, de Viollet-le- Duc à Louis Majorelle, ces dessins de décors intérieurs, loin d'être anecdotiques, contribuent avec force à l'histoire du goût.

Commissariat d'exposition : Olivier Gabet, conservateur au musée d'Orsay.

Félix Duban (1797-1870)Projet de décoration pour un salon de musique, Paris, hôtel Galliera,1853. Mine de plomb, aquarelle, gouache et rehauts d'or © Photo Patrice Schmidt, Paris, musée d'Orsay
Félix Duban (1797-1870)

Informations pratiques


 Musée d'Orsay, salle 10, Galerie d'arts graphiques.

 Horaires : tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h, le jeudi jusqu'à 21h45

 Tarification : droit d'entrée au musée : plein tarif : 8 € ; tarif réduit : 5,5 €

 Accès : entrée par le parvis, 1, rue de la Légion d'Honneur, 75007 Paris

 Catalogue : Le décorateur et l'amateur d'art. Décors intérieurs, Musée d'Orsay-Editions 5 Continents, 96 pages, prix : 18 €


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris

Vos annonces
Mots clés