Lettre d'information

Voyages en Italie de Stendhal, illustré par les peintres du Romantisme

Editions Diane de Selliers - Relié - 712 pages - Textes en Français - Publié en

Les lieux et les personnes qui ont inspiré les peintres du romantisme sont ceux-là même que Stendhal décrit dans ses carnets de voyage. L'illustration, exceptionnellement proche du texte, renforce la magie et la puissance de l'évocation des récits de Stendhal. 361 oeuvres ont été retenues pour illustrer les récits de voyages de Stendhal.

Produit indisponible

322,27 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782903656270
Editeur(s) Diane de Selliers
Format Relié
Nb. de pages 712
Langue Français
Dimensions 255 x 350 x 85 millimètres
Poids 6.500 Kg

Deux volumes sous coffret de luxe, 361 illustrations en couleurs. Volume 1 : Rome, Naples et Florence et Volume 2 : Promenades dans Rome.

Né à Grenoble le 23 janvier 1783, Henry Beyle, plus connu sous le pseudonyme de Stendhal est l'un des plus grands romanciers français du XIXe siècle. L'Italie est ''racontée'' par Stendhal, davantage qu'elle n'est décrite. Stendhal raconte, transforme, glisse de longues anecdotes. Son récit s'accompagne de longues digressions qui suivent les cheminements de sa pensée. C'est précisément cette liberté d'écriture adoptée à travers la forme du journal qui révolutionne totalement la forme du récit de voyage, telle qu'elle était pratiquée dans les guides de voyages antérieurs à l'époque de Stendhal.

La recherche iconographique a été guidée par le désir de montrer au lecteur l'Italie telle que Stendhal l'a découverte et aimée. Les lieux et les personnes qui ont inspiré les peintres du romantisme sont ceux-là même que Stendhal décrit dans ses carnets de voyage. L'illustration, exceptionnellement proche du texte, renforce la magie et la puissance de l'évocation des récits de Stendhal.

361 oeuvres ont été retenues pour illustrer les récits de voyages de Stendhal. Les éditions Diane de Selliers ont choisi de reproduire, à côté des oeuvres connues et reconnues de cette période, des tableaux restés plus confidentiels, oeuvres d'artistes moins célèbres mais non moins exceptionnels. Des peintures de Corot, d'Ingres ou de Turner côtoient ainsi les oeuvres de Louis Gauffier, Léon Vinit, Samuel Palmer, Carl Pavlovitch, Gilles-François Closson. Si les peintres du Grand Tour sont très présents dans ce livre, les artistes italiens le sont aussi, avec les oeuvres de Giovanni Migliara, Francesco Hayez, Ippolito Caffi et bien d'autres.

Ces peintres jouent un rôle pionnier vers la modernité, vers l'impressionnisme. Au XIXe siècle, les peintres de l'Europe entière viennent découvrir en Italie une nouvelle façon de peindre sur le vif, en extérieur, enfin sans le sujet historique ou mythologique : c'est le paysage lui-même qui intéresse les peintres. Dans ce nouvel espace, plus personne ne persiste à fabriquer de la peinture d'histoire. Dans une Europe échappant à toute unification, marquée par les identités nationales, il subsiste cependant des différences de styles et de techniques selon les nationalités de chacun : italiens, allemands, anglais, français, scandinaves, russes, les peintres apportent quelque chose de nouveau, un regard, une technique. Tous s'inspirent les uns des autres, et trouvent ensemble une sorte de ''ton italien'', caractérisé par des bruns et des verts sombres, éclairés par le bleu du ciel. C'est le début d'une conscience européenne.

Deux volumes sous coffret de luxe, 361 illustrations en couleurs, chronologie, origine des illustrations, un appendice de Stendhal, origine des illustrations, liste des peintres, table générale. Dans un fascicule séparé : notes de Pierre Brunel et de Vittorio del Litto et index des noms de personnes, de lieux et d'oeuvres.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus