Lettre d'information

Eugène Boudin - Dessins

Eugène Boudin (1824-1898) - Editions Bibliotheque de l'Image - Ouvrage broché - 225 pages - Textes en Français - Publié en 2004

Quinze ans séparent la naissance de boudin de celle des principaux représentants de l'impressionnisme : les peintres de sa génération ne s'appellent pas Monet, Pissarro et Renoir, mais Bouguereau, Cabane et Ziem. 

Produit indisponible

18,96 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782914239509
Artiste-Genre Eugène Boudin (1824-1898)
Auteur(s) Laurent Manoeuvre
Editeur(s) Bibliotheque de l'Image
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 225
Langue Français
Dimensions 293 x 251
Date parution 2004
Epoque XIXe siècle
Poids 1.5

Issu d'un milieu provincial très modeste, Boudin se consacrera tardivement à la peinture. Tout au long de sa carrière il voudra pallier son absence de formation par un travail acharné. Contrairement à la plupart de ses confrères, Boudin était libre de tous les préjugés inculqués par un enseignement académique. Ses leçons, il les demandait directement aux maîtres anciens et à la nature. Baudelaire remarquera la richesse d'une telle démarche, et le jeune Monet (il a dix-sept ans quand il rencontre Boudin) comprendra auprès de cet esprit indépendant l'importance de la spontanéité du regard.

L'œuvre de Boudin est célèbre. Mais quel œuvre ? Sa production peinte, dans laquelle il se sent parfois obligé de démontrer son habileté, et ses aquarelles de plage destinées à la vente, bien souvent fanées par de trop longues expositions à la lumière, nous sont familières. Il en va tout autrement pour ses études discrètement conservées dans l'atelier puis aux musées de France.

Cet ensemble de dessisn révèle un Boudin indifférent aux exigences commerciales comme à celles de la critique. Ici, on le voit se diriger très méthodiquement vers l'abstraction. Ici encore, nous assistons à l'abandon progressif de la couleur et à la conquête du blanc et du noir, pour, en de subtiles variations, traduire les multiples avatars de la lumière. Ici enfin, nous suivons l'artiste au gré de ses promenades " par les champs et par les grèves ", lorsqu'il capte en quelques traits allusifs l'essence d'un lieu ou d'un instant, un peu à la manière des maîtres du haïku japonais.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus