Lettre d'information

Catalogue d'exposition Emile Savitry, un photographe de Montparnasse - Maison de la Photographie

Emile Savitry (1903-1967) - Editions 5 Continents - Ouvrage broché - 112 pages - Textes en Bilingue Français/Espagnol - Publié en 05/06/2011

Émile Savitry, peintre puis photographe, a côtoyé tout ce que le Paris des années trente abritait d’artistes, d’écrivains, d’intellectuels du monde entier. Ce catalogue monographique est le premier consacré à ce photographe humaniste. Son oeuvre méconnue et foisonnante mérite aujourd’hui d’être mise en lumière.

Expédié sous 3 à 6 jours

23,70 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9788874395934
Artiste-Genre Emile Savitry (1903-1967)
Editeur(s) 5 Continents
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 112
Langue Bilingue Français/Espagnol
Dimensions 230 x 210
Date parution 05/06/2011
Poids 0.539

Catalogue de l'exposition "Emile Savitry, un photographe de Montparnasse" présentée à la Maison de la Photographie Robert Doisneau, Gentilly (25 octobre 2012 - 27 janvier 2013).

Le succès fulgurant que reçut sa première exposition de peinture surréaliste, introduite par Aragon en 1929, fait fuir cet homme modeste à Tahiti avec Georges Malkine.

À son retour, il découvre Django Reinhard sur le port Toulon qu’il révèle et ramène à Paris pour lui faire connaître le monde du jazz. Le café du Dôme, La Coupole, ce carrefour Vavin qu’il ne quittera plus, lui réservent ses plus belles rencontres, les frères Prévert, Paul Grimault, Alberto Giacometti, Anton Prinner, Victor Brauner, Oscar Dominguez.

Avec Brassaï, puis Robert Doisneau il développe sa carrière de photographe à l’agence Rapho. Il sera reporter, immortalisant les réfugiés républicains de la guerre d’Espagne comme le petit peuple du quartier de Pigalle, photographe de plateau pour Marcel Carné sur Les Portes de la Nuit et La Fleur de l’Âge, de mode pour Vogue et Harper’s Bazaar avant de retourner à la peinture.

Ses portraits d’artistes d’une intimité complice et ses photographies de nu qui lui valent un véritable succès au Japon témoignent de sa profonde sensibilité. Surpris par la maladie, Émile Savitry meurt prématurément en 1967.

> Voir détails de l'exposition sur ArtActu.com 

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus