Lettre d'information

Beyrouth et les Golden Sixties

Art & Histoire - Editions Silvana / macLYON - Ouvrage relié - 272 pages - Textes en Français - Publié en 2022

La 16e Biennale de Lyon, Manifesto of Fragility, inscrit la fragilité au coeur d’une forme de résistance encouragée par le passé, sensible au présent et prête à affronter l’avenir. Conçue comme une déclaration collective, étayée par des mots, des images, des sons et des mouvements, elle convie une communauté de voix résilientes à écrire un manifeste pour un monde à la fragilité vertueuse.

Expédié sous 5 à 10 jours

36,02 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9788836652952
Artiste-Genre Art & Histoire
Auteur(s) Sous la direction de Sam Bardaouil, Till Fellrath
Editeur(s) Silvana / macLYON
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 272
Langue Français
Dimensions 260 x 220
Technique(s) Illustrations 290
Date parution 2022
Musée Biennale de Lyon / macLYON

Catalogue de l'exposition Beyrouth et les golden sixties, présentée à la Biennale du Musée d'art contemporain de Lyon (14 septembre - 31 décembre 2022).

La Biennale se structure autour de trois strates distinctes mais interconnectées, où la fragilité et la résistance sont explorées sous le prisme de l’individu, de la ville et du monde, respectivement.

Beyrouth et les Golden Sixties revisite un chapitre tumultueux du développement du modernisme à Beyrouth, de la crise de 1958 au déclenchement de la guerre civile au Liban en 1975.

À travers 230 oeuvres de 34 artistes et plus de 300 documents d’archives, l’exposition revient sur une époque flamboyante dont l’influence globale toucha particulièrement Beyrouth, pour souligner comment les collisions entre l’art, la culture et la polarisation des idéologies politiques firent de la scène artistique de la capitale libanaise un véritable microcosme des tensions qui traversaient cette région du monde.

Cette ville, qui incarne en elle-même un manifeste de la fragilité, continue d’afficher autant de vulnérabilité que de détermination – tout au moins des traces – et de faire apparaître des formes de résistance convoquées par l’urgence de l’instant et le désir de ne pas être oubliée.


Sommaire

Avant-propos de la Directrice
Isabelle Bertolotti

Avant-propos des commissaires
Sam Bardaouil et Till Fellrath

Beyrouth et les Golden Sixties : Une mémoire pour l’oubli
Sam Bardaouil

The Trouble with Sex : le surréalisme comme style dans le Beyrouth des années 1970
Natasha Gasparian

Introduction
Le Port de Beyrouth : le lieu
Les Amoureux : le corps
Takween (Composition) : la forme
Le Monstre et l’enfant : la politique
Le Sang du Phénix : la guerre
Comme la nuit vient quand le jour a disparu
Mais ma tête chante toujours…

Entretien avec Sam Bardaouil et Till Fellrath

Une chronologie des événements historiques

Biographies

Bibliographie

Colophon

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus