Lettre d'information

Joseph Bernard 1866-1931, de pierre et de volupté

Joseph Bernard - Editions Snoeck / Musée La Piscine & Musée Paul Dini - Ouvrage broché - 320 pages - Textes en Français - Publié en 2020

Artiste essentiel et cependant méconnu de la scène artistique française du début du XXe siècle, Joseph Bernard fut considéré dans les années 1920 comme l’égal de Bourdelle et de Maillol. Son œuvre constitue un jalon de l’histoire de la sculpture moderne de 1905 aux années  1930.

> Voir détails de l'exposition

6 articles en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

27,49 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9789461616241
Artiste-Genre Joseph Bernard
Auteur(s) Alice Massé, Sylvie Carlier
Editeur(s) Snoeck / Musée La Piscine & Musée Paul Dini
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 320
Langue Français
Dimensions 285 x 250
Technique(s) 300 illustrations
Date parution 2020
Poids 2
Musée Musée Paul Dini, Villefranche-sur-Saône / Musée La Piscine de Roubaix

Catalogue de l'exposition Joseph Bernard 1866-1931, de pierre et de volupté, présentée au musée Paul Dini, Villefranche-sur-Saône (18 octobre 2020 - 21 février 2021), puis au musée La Piscine de Roubaix (20 mars - 20 juin 2021).

Le sculpteur Joseph Bernard fait l’objet d’une grande rétrospective, réunissant des sculptures et dessins, issus de collections privées et publiques (musée d’Orsay à Paris, les musées de Roubaix, Lyon, Grenoble, Vienne ou Belfort, la Fondation Coubertin de Saint-Rémy-lès-Chevreuse).

Joseph Bernard fut omniprésent sur la scène artistique de la période Art déco et plusieurs de ses réalisations, telles la Frise de la danse ou la Jeune fille à la cruche, ont intégré la mémoire visuelle collective.

La première rétrospective qui lui est consacrée aujourd'hui réunit plus de deux cent oeuvres et vise à faire redécouvrir la richesse de ses talents comme sculpteur mais aussi comme dessinateur, ses contributions dans le domaine du monument public comme dans celui des arts décoratifs.

L'inspiration tragique des débuts, ancrés dans la mouvance symboliste et marqués par l'influence de Rodin, y côtoie une veine plus joyeuse, puisant dans les motifs mythologiques comme dans les scènes de l'intimité familiale.

Les poètes et penseurs mélancoliques cèdent la place aux frises et rondes de danseurs ; à Salomé, à Orphée et au Sphinx succèdent faunes et bacchantes. Et toujours parmi les sujets priment l'amour, le chant, la danse, le rythme.

Attiré par « la vie de l'âme » sans jamais renoncer aux sens et à la chair, Joseph Bernard a développé un art singulier, dans lequel une évidente dimension mystique hésite entre religiosité et paganisme, et où les formes massives et simplifiées dessinent une modernité primitive et classique, nourrie par l'antiquité grecque et les cultures orientales.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus