Lettre d'information

Charles Meynier (1763-1832)

Charles Meynier - Editions Arthéna - Ouvrage relié - 328 pages - Textes en Français - Publié en Mai 2008

Peintre d'histoire, Charles Meynier est d'abord un dessinateur magistral, créateur de sujets, cherchant dans les sources classiques des épisodes rarement illustrés.

Expédié sous 3 à 6 jours

66,35 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782903239398
Artiste-Genre Charles Meynier
Editeur(s) Arthéna
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 328
Langue Français
Dimensions 240 x 320
Technique(s) 423 illustrations, dont 100 en couleur
Date parution Mai 2008

Sélection du Prix SNA du Livre d'Art 2008

Il y a plusieurs peintres chez Meynier ! Elève fidèle et favori de Vincent, il fut à la fois le peintre précieux de l'Amour pleurant sur le portrait de Psyché (1792, Quimper, musée des Beaux-arts), le dessinateur ardent du Ligarius (1804, Paris, musée du Louvre et Pithiviers, musée municipal), le lyrique interprète de la geste napoléonienne (Napoléon sur le champs de bataille d'Eylau ou L'entrée de Napoléon à Berlin, Versailles, musée national du château) et enfin le rénovateur de la peinture de plafonds (palais du Louvre).

Lauréat du prix de Rome en 1789, Meynier a participé aux différents concours du Directoire. Il a développé sa clientèle privée sous le Consulat. Puis, exposant régulièrement au Salon, il est devenu sous l'Empire l'un des peintres officiels majeurs, impliqué dans les principales commandes de l'Etat. C'est la période où sa carrière est à son apogée et sa renommée au plus haut. Dans un cadre artistique structuré par Vivant Denon, il a su développer sa personnalité. Sous la restauration, il a continué d'envoyer au Salon des tableaux d'histoire, répondant parfois à des commandes officielles.

Parallèlement, et comme le faisaient ses plus grands contemporains - David, Gérard, Girodet, Guérin ou Prud'hon - Meynier a travaillé tout au long de sa carrière pour les collectionneurs privés les plus importants de son temps : Boyer-Fonfrède sous le Directoire, Lucien Bonaparte, le maréchal Berthier et Sommariva sous l'Empire, et le comte von Schönborn sous la Restauration.

Au delà du brillant dessinateur et de l'artiste officiel, il faut voir aussi en Charles Meynier l'un des peintres de décors les plus importants de sa génération. Il a joué un rôle essentiel comme peintre de plafonds, participant au renouveau d'un genre tombé en disgrâce sous le règne de Louis XVI auquel Napoléon avait préféré les tableaux de très grand format garnissant les murs. La critique n'a cessé d'insiter sur son "pinceau moelleux et facile", la "correction de son dessin", sa "couleur brillante". A Paris, le Louvre et le palais Brongniart conservent in situ les preuves de son talent.

Au moment où le musée de Cleveland va présenter pour la première fois au public l'admirable galerie des Muses peintes pour l'hotel Boyer-Fonfrède à Toulouse, la redécouverte de Meynier, artiste célèbre en son temps s'imposait. La première rétrospective jamais organisée sur le peintre, présentée par la Bibliothèque-musée Marmottan puis par le musée MAgnin à partir du printemps 2008, révélera un artiste essentiel de la vie artistique foisonnate de la Révolution à la Restauration.

Préface de Jean-Pierre Cuzin, conservateur général du patrimoine, adjoint au directeur de l’Institut national d’histoire de l’art.

Essai Biographie de l’artiste - son milieu social et sa formation dans l’atelier de François-André Vincent. - le Grand Prix de l’Académie et le séjour à Rome puis à Florence pendant la Révolution. - le retour à Paris et les débuts au Salon. - la carrière officielle et les grandes commandes de l’Empire. - la Restauration et les décors monumentaux. - la fin de cet essai tente de situer Meynier dans son époque tant sur le plan social et politique qu’artistique, et de faire le point sur la place qu’il a occupée.

Catalogue raisonné de l’oeuvre peint et dessiné, dressé de manière chronologique, les peintures d’abord (99 numéros) puis les dessins (151 numéros) ainsi que les oeuvres rejetées cataloguées à la fin de chaque section (10 peintures et 36 dessins).

Chronologie détaillée de la vie du peintre faisant apparaître tous les événements documentés par des sources imprimées ou des documents d’archives.

Annexes - l’iconographie de l’artiste, portraits connus ou documentés. - la fortune critique. - soixante-dix pièces justificatives, documents d’archives inédits dont les archives notariées du peintre et de sa veuve. - les sources, d’archives ou imprimées. - une bibliographie complète suivie de la liste des expositions. - un index des noms de personnes et de lieux, qui comprendra un index des oeuvres de Meynier et des lieux où elles sont conservées.

> Lire article associé

> Détails de l'exposition sur ArtActu.com

> Sélection du Prix SNA 2008

 Ses dessins reflètent une grande culture, une étude approfondie de l'Antique et une connaissance littéraire peu banale, confirmée par l'importance de sa bibliothèque et de sa collection d'estampes.

 Ses dessins reflètent une grande culture, une étude approfondie de l'Antique et une connaissance littéraire peu banale, confirmée par l'importance de sa bibliothèque et de sa collection d'estampes.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus