Newsletter

Nadja, un itinéraire surréaliste

Histoire de l'art - Publisher Gallimard / Musée des Beaux- Arts de Rouen - Ouvrage broché - 272 pages - Text in Français - Published in 2022

Le musée des Beaux-Arts de Rouen présente une exposition consacrée à Nadja, ouvrage du théoricien du surréalisme André Breton, écrit au Manoir d’Ango, à Varengeville-sur-mer, en 1927 et publié en 1928. Nadja est tout à la fois l’un des livres phares d’André Breton, du surréalisme et de la littérature du 20e siècle.

2 items in stock

36,97 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9782072985928
Artist Histoire de l'art
Author Collectif
Publisher Gallimard / Musée des Beaux- Arts de Rouen
Format Ouvrage broché
Number of pages 272
Language Français
Dimensions 260 x 190
Published 2022
Museum Musée des Beaux- Arts de Rouen

Catalogue de l'exposition Nadja, un itinéraire surréaliste, présentée au musée des Beaux- Arts de Rouen (24 juin - 6 novembre 2022).

"J'ai vu ses yeux de fougère s'ouvrir le matin sur un monde où les battements d'ailes de l'espoir immense se distinguent à peine des autres bruits qui sont ceux de la terreur et, sur ce monde, je n'avais vu encore que des yeux se fermer".

En cet été 1927, au manoir d'Ango en Normandie, André Breton travaille à un court livre autobiographique évoquant sa rencontre avec une jeune femme, Léona Delcourt, que la postérité littéraire retiendra sous le nom de Nadja.

De cette brève et intense attraction réciproque, le poète tire un texte parsemé d'images qui met en scène les hasards, les pérégrinations, les coïncidences, comme déterminants de l'aventure amoureuse, de l'écriture et des arts.

Nadja, l’ouvrage tel qu’il a été pensé par André Breton, est parsemé d’une quarantaine d’images dont l’auteur affirme qu’elles répondent à un objectif «anti-littéraire», celui « d’éliminer toute description ». Ce sont des reproductions d’œuvres (Ernst, de Chirico, Braque, Ucello...), de photographies (Man Ray, Jacques André Boiffard...), d’objets étranges (une paire de gants en bronze offert par Lise Deharme, des objets mathématiques photographiés par Man Ray...), des arts premiers (une statuette Moai reproduite dans le livre conservée au Musée du Quai Branly, ou des cimiers Fang dont il est question dans le texte), ou encore des portraits (Desnos, Aragon, Péret, Breton), des images comme autant de points d’arrêts dans le texte et de fenêtres ouvertes sur le surréalisme.

Au gré du récit, cet ouvrage propose une déambulation à travers l'univers unique de Nadja, du surréalisme alors à son acmé, et lève le voile sur celle qui en fut l'héroïne.

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items