Newsletter

Léonard de Vinci et les parfums à la Renaissance

Léonard de Vinci - Publisher Château du Clos Lucé / Skira - Ouvrage broché - 192 pages - Text in Français - Published in 2024

Léonard de Vinci, célèbre pour ses contributions dans les domaines de l’art, de la science et de l’ingénierie, a manifesté un vif intérêt pour l’odorat et les parfums. Ses écrits attestent de sa fascination pour la science de l’odorat et la possibilité d’élaborer une science équivalente à celle de la vue ou de l’ouïe.

Exhibition details

4 items in stock

27,49 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9782370742445
Artist Léonard de Vinci
Author Pascal Brioist, Carlo Vecce
Publisher Château du Clos Lucé / Skira
Format Ouvrage broché
Number of pages 192
Language Français
Dimensions 260 x 205
Published 2024
Museum Château du Clos Lucé, Amboise

Catalogue de l'exposition Léonard de Vinci et les parfums à la Renaissance, présentée au Château du Clos Lucé, Amboise (7 juin - 15 septembre 2024).

L'ouvrage dévoile l'intérêt méconnu de Léonard de Vinci pour les parfums et invite à un voyage au temps de la Renaissance, des encens et des épices de Constantinople jusqu'aux cours élégamment parfumées de Venise, de Florence, de Milan et d'Amboise, sous François Ier.

Léonard note des recettes parfumées recourant aux techniques de l‘enfleurage et de la distillation de fleurs ou d’écorces. Il dessine des alambics. Dans le Codex Atlanticus, on découvre le croquis d’un oiselet de chypre, brûle-parfum ouvragé à la mode durant la Renaissance.

L’univers sensoriel de l’enfance de Léonard est évoqué par des plantes et arbres emblématiques de la Toscane et des jardins florentins : citronnier, oranger, olivier… Son éducation assez libre au cœur de la campagne toscane a très certainement fait naître chez Léonard son intérêt pour la nature et pour l’étude des fleurs et des plantes, à l’origine de ses recherches de procédés pour en extraire les odeurs. Le catalogue révèle à cette occasion l’héritage culturel reçu de sa mère Caterina, esclave affranchie originaire d’Orient, qui a marqué sa vie et son œuvre

Léonard, qui maîtrise les techniques de macération et de distillation d'huiles essentielles, y conçoit lui-même des recettes odoriférantes, des plus délicates aux plus intenses, pour éprouver les limites du sens olfactif.

Grâce à dix-sept contributions inédites d'historiens de l'art, de scientifiques et d'universitaires, ce catalogue ambitieux tisse un dialogue entre les parfums et les arts, célébrant l'extraordinaire capacité du savant autodidacte à explorer tous les champs de la connaissance.

• François Saint Bris, président, château du Clos-Lucé – Parc Leonardo da Vinci
• Pascal Brioist, professeur d’histoire moderne à l’université de Tours et membre du
Centre d’études supérieures de la Renaissance
• Carlo Vecce, professeur de littérature italienne à l’université de Naples « L’Orientale »
•Marie-Élisabeth Boutroue, chargée de recherche CNRS au Centre d’études
supérieures de la Renaissance
• Özge Samancı, maîtresse de conférences au département de la gastronomie et des
arts culinaires de l’université de Özyeğin, Istanbul
• Nathalie Oddy, post-doctorante en histoire de la philosophie à l’université de Oxford
• Anna Messinis, chercheuse indépendante, auteure du livre The History of Perfume in
Venice (2017)
• Alexander Neuwahl, fondateur du groupe de recherche interdisciplinaire Artes
Mechanicae (Florence), collaborateur du Museo Leonardiano à Vinci, expert en
reconstitution 3D
• Andrea Bernadoni, professeur en histoire des sciences et des techniques à
l’université de L’Aquila, collaborateur du musée Galilée à Florence
• Jesse Rodin, professeur de musicologie à l’université de Stanford
• Lorenzo Tunesi, doctorant en musicologie à l’université de Stanford
• Marjolijn Bol, professeure d’histoire de l’art à l’université d’Utrecht
• Paola Venturelli, responsable scientifique de la Fondation Gianmaria Buccellati à
Milan et conservatrice du musée du Bijou de Vicence
• Soline Anthore-Baptiste, docteur en histoire moderne à l’université Grenoble-Alpes
et à l’université « Ca’ Foscari » de Venise
• Nicolas Baptiste-Anthore, docteur en histoire médiévale à l’université Savoie-
Mont-Blanc
• Élodie Pierrard, doctorante en histoire à l’université de Tours et membre du Centre
d’études supérieures de la Renaissance
• Océane Fontaine Cioffi, doctorante en histoire à l’université de Tours et membre du
Centre d’études supérieures de la Renaissance

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items