Victor Hugo : dessins visionnaires

SUISSE. Lausanne. Fondation de l'Hermitage du 1er février au 18 mai 2008

Publié le lundi 11 février 2008



Réunissant quelque 90 dessins, l'exposition présentée par la Fondation de l'Hermitage jusqu'au 18 mai 2008 dévoile l'étonnante modernité de l'art graphique de Victor Hugo (1802-1885), génie littéraire du XIXe siècle mais également dessinateur. Toutes les facettes du dessinateur y sont évoquées depuis les caricatures, les notations de carnets de voyage, les croquis d'architecture jusqu'aux dessins mystérieux et tourmentés où se révèle son génie visionnaire.


V. Hugo. Le phare d'Eddystone (1866)Plume et lavis d'encre brune. Paris, Maison de Victor Hugo © photo Roger-Viollet
V. Hugo. Le phare d'Eddystone (1866)
C'est de 1852 à 1870, années pendant lesquelles le poète est contraint à l'exil dans les îles anglo-normandes de Jersey et Guernesey que, face au spectacle de l'océan et de ses incessantes métamorphoses, les dessins de Victor Hugo sont les plus inspirés. Il recourt alors au lavis d'encre qu'il jette sur le papier, exploitant le moindre accident survenant lors de la réalisation du dessin, taches, pliages, coulures, empreintes et collages.

L'emploi inventif des techniques et matériaux les plus divers et la liberté dont il fait preuve dans le maniement de son art lui ont valu l'admiration d'artistes du XXe siècle, du cubisme au surréalisme.

Les oeuvres exposées proviennent pour la plupart de la Maison de Victor Hugo à Paris, dont les collections sont conservées et mises en valeur dans les appartements de la place des Vosges que l'écrivain a occupés avant sa période d'exil. Plusieurs musées et collectionneurs privés ont également contribué à enrichir cette sélection, qui reflète toutes les époques de l'activité graphique du poète.

Des portraits de l'artiste et de sa famille sont également exposés, ainsi que des photographies que Victor Hugo réalise avec ses fils sur les lieux de son exil à Jersey, et les caricatures qui forgent la gloire de l'écrivain et reflètent le succès public de son oeuvre en France.


Direction : Juliane Cosandier

Commissariat : élaborée en partenariat avec la Maison de Victor Hugo à Paris, l'exposition est placée sous le commissariat de l'écrivain et critique d'art Florian
Rodari, organisateur en 1998 de la première exposition de dessins de Victor Hugo à
New York, et commissaire d'une manifestation présentée en automne 2007 à Paris
sous le titre de L'Esprit de la lettre, montrant les affinités des avant-gardes avec les
audaces de l'auteur des Travailleurs de la mer.

Catalogue : 144 pages, 95 illustrations, publié en coédition avec les Editions 5 Continents. Le catalogue contient les contributions de Françoise Heilbrun (conservateur en chef au Musée d'Orsay à Paris) ; Jean-Marc Hovasse (agrégé et docteur ès lettres, chargé de recherche au CNRS) ; Danielle Molinari (conservateur général de la Maison de Victor Hugo à Paris et de Hauteville House à Guernesey), et Florian Rodari (commissaire de l'exposition).

Heures d'ouverture : du mardi au dimanche de 10h à 18h, le jeudi de 10h à 21h.
Fermé le lundi, excepté lundi de Pâques (24 mars) et lundi de Pentecôte (12 mai) de
10h à 18h.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions Internationales

Voir tous les articles de la rubrique Expositions Internationales