Fragonard, les plaisirs d'un siècle

Paris, musée Jacquemard-André (du 3 octobre au 13 janvier 2008)

Publié le mardi 02 octobre 2007



L'exposition est exceptionnelle par le nombre de peintures et de dessins réunis, dont plusieurs oeuvres inédites, jamais auparavant présentées en France et n'ayant figurées dans aucune des rétrospectives de l'artiste. Ces oeuvres proviennent de collections privées ou publiques du monde entier.


Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). La Surprise (c) Musées d'Angers, photo Pierre DavidLa Surprise (c) Musées d'Angers, photo Pierre David
Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). La Surprise (c) Musées d'Angers, photo Pierre David
La réunion de ces oeuvres a permis une mise en perspective originale de l'oeuvre de l'artiste. C'est en effet, un "nouveau Fragonard" que le commissaire d'exposition, Marie-Anne Dupuy-Vachey propose de faire découvrir à travers cette rétrospective.

En mettant en avant des sources d'inspiration littéraires, historiques et artistiques, souvent mal connues de Fragonard, l'exposition permet une réinterprétation des oeuvres de l'artiste.

En effet, Fragonard demeure dans nos esprits l'artiste le plus profondément associé au plaisir de vivre qui caractérise le siècle des Lumières. Ses sujets galants ou poétiques concentrent les charmes, la liberté de ton et le bel esprit du XVIIIe siècle français.

Si Fragonard est réputé pour sa virtuosité, sa touche rapide et colorée, on s'est encore peu interrogé sur les sources de son inspiration...

Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). La Poursuite (c) Musées d'Angers, photo Pierre DavidLa Poursuite (c) Musées d'Angers, photo Pierre David
Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). La Poursuite (c) Musées d'Angers, photo Pierre David
Celle-ci, comme veut le démontrer l'exposition est souvent nourrie par la lecture des écrivains et des poètes, mais également par les relations entretenues par Fragonard avec le milieu intellectuel et artistique de son temps. L'artiste devient l'enfant de son siècle par la culture picturale et littéraire qu'il partage avec l'Europe lettrée des Lumières.

Tous les courants, toutes les idées, tous les goûts semblent trouver leur écho dans son oeuvre : audace des scènes galantes et coquines, douceur rousseauiste des vertus familiales, noble élégance des héros légendaires, charme des allégories amoureuses.

L'exposition se propose donc d'offrir au public un florilège de ces grands courants qui constituent l'oeuvre de Fragonard à la lumière de cette approche inédite. Parce que Fragonard est un enfant de son siècle, il s'est nourri des grandes oeuvres littéraires qui passionnaient ses contemporains. Des auteurs vivants comme Diderot ou Rousseau mais aussi consacrés comme La Fontaine ou Cervantès deviennent alors la source d'une inépuisable inspiration.

Jean-Honoré Fragonard (1732-1806). Roger aveugle l'orque (c) Private collection, photograph courtesy of AgnewsJean-Honoré Fragonard (1732-1806). Roger aveugle l'orque (c) Private collection, photograph courtesy of Agnews
A travers un parcours thématique se dessine le portrait d'un artiste bien plus cultivé qu'on ne pouvait l'imaginer. La variété des styles répond à la diversité des thèmes abordés, et à travers la grande multiplicité des thèmes, Fragonard fait revivre l'esprit d'un siècle.

Parcours de l'exposition :
1- Fragonard, peintre d'histoire.
2- Scènes galantes et libertines.
3- Un maître en libertinage : Jean de La Fontaine.
4- Scènes champêtres et familiales.
5- "La Reine de Golconde" du chevalier de Boufflers.
6- Fragonard et le Roland furieux.
7-Fragonard et Don Quichotte.8- Fragonard, portraitiste de génie, portraitiste du génie.

Ses toiles deviennet un échange entre littérature et peinture. Cette dimension jusqu'alors méconnue de l'artiste et révélée par l'exposition souligne à quel point Fragonard a su faire de toutes les passions de son siècle l'inspiration de sa peinture.

Commissariat d'exposition : Marie-Anne Dupuy-Vachey, historienne de l'art et auteur de deux ouvrages sur Fragonard. Nicolas Sainte Fare Garnot, conservateur du musée Jacquemart-André.

Musée Jacquemart-André (3 octobre 2007 - 13 janvier 2008), 158 bd Haussmann - 75008 Paris. Ouvert tous les jours, sans exception, de 10h à 18h. Tél. : 01 45 62 11 59. Accès : RER Charles de Gaulle - Etoile / Métro Miromesnil ou Saint Philippe du Roule / Autobus : 22, 28, 43, 52, 54, 80, 83, 84, 93.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris