Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Charles Meynier (1763-1832) - Expositions en régions- DessinOriginal.com

Charles Meynier (1763-1832)

Dijon, musée Magnin (du 11 juillet au 12 octobre 2008)

Publié le jeudi 10 juillet 2008



La majorité des oeuvres importantes conservées dans les musées et les collections particulières seront exposées au musée Magnin. Au total ce sont vingt trois huiles sur toile et vingt neuf oeuvres sur papier qui permettront d'illustrer la place de Meynier comme peintre d'histoire, portraitiste et décorateur.


Le philosophe Bias rachetant les esclavesCharles Meynier, 1832 Plume et encre noire, lavis brun et rehauts de gouache blanche sur trait de crayon sur deux feuilles. Collection particulière, Paris
Le philosophe Bias rachetant les esclaves
Peintre érudit aux sujets rares et aux compositions allégoriques complexes, Meynier mit ses qualités de dessinateur et de coloriste brillant au service des décors publics et privés qu'il réalisa. Sous la Restauration, il devient le peintre de plafonds par excellence. Les plafonds du Louvre et les tableaux napoléoniens de très grand format, qui ne peuvent être déplacés, seront représentés par leurs esquisses.

« Il est peut-être celui de tous qui a le mieux entendu la peinture de plafond, tant sous le rapport de la disposition pittoresque que sous celui de la perspective aérienne », a témoigné Fabien Pillet, ami de Charles Meynier.

Acteur de tout premier plan de la vie artistique sous l'Empire, artiste très célèbre de son vivant, Charles Meynier n'avait fait l'objet d'aucune étude complète. L'exposition, qui accompagne la publication chez Arthéna du catalogue raisonné de l'artiste par Isabelle Mayer-Michalon, devrait lui rendre justice.

Le nom de Charles Meynier, peintre très célèbre de son temps, est aujourd'hui estompé derrière ceux de ses brillants contemporains. Le silence qui l'a enveloppé provient d'une trop forte polarisation des historiens de l'art sur les grands noms quand tant d'artistes dits secondaires, mais de premier plan, restent encore à découvrir.

Calliope, muse qui préside au Poème épiqueCharles Meynier, 1797-1798. Plume et encre noire, lavis gris et brun sur trait de pierre noire. Collezione Apolloni, Rome
Calliope, muse qui préside au Poème épique
Peintre d'histoire, Charles Meynier est aussi un dessinateur magistral et c'est sans doute dans ce domaine que sa personnalité s'est le mieux exprimée, en tout cas le plus librement. Il est connu aujourd'hui essentiellement pour ses dessins au style graphique bien personnel et aux sujets difficiles et rares. Il a été un véritable créateur de sujets, cherchant dans les sources classiques des épisodes rarement illustrés. Plus que ses tableaux aux sujets souvent imposés, ils reflètent une grande culture, une étude approfondie de l'antique et une connaissance littéraire peu banale, confirmée par l'importance de sa bibliothèque et de sa collection d'estampes.

Commissariat d'exposition : Commissaire général Rémi Cariel, conservateur du musée Magnin. Commissaire scientifique Isabelle Mayer-Michalon

Informations pratiques

 Musée Magnin, 4 rue des Bons Enfants, 21000 Dijon

 Téléphone : 03 80 67 11 10

 Horaires : Ouvert au public tous les jours, sauf le lundi, de 10h à 12h au de 14h à 18h. Le premier mardi du mois jusqu'à 20h.

 Tarif : 5.50€, tarif réduit : 4.50€

 Publication : Charles Meynier (1763-1832), monographie par Isabelle Mayer-Michalon, éditions Arthéna.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions en régions

Voir tous les articles de la rubrique Expositions en régions

Vos annonces
Mots clés