Armenia Sacra

Paris, musée du Louvre (21 février - 21 mai 2007)

Publié le jeudi 15 mars 2007



Un parcours à travers 200 oeuvres emblématiques de l'Arménie présente la spécificité et l'éclat de l'art chrétien arménien entre le IVe et le XVIIIe siècle.


Saint Grégoire prêchant devant le roi Tiridade changé en sanglierBales, 1569 (c) Erevan, Matenadaran
Saint Grégoire prêchant devant le roi Tiridade changé en sanglier
Convertit au christianisme par saint Grégoire l'Illuminateur au IVe siècle, l'Arménie est le premier état au monde à devenir officiellement chrétien. Un siècle plus tard, le moine Mesrop Machtots invente un alphabet national qui lui aurait été révélé par Dieu. C'est alors que le christianisme arménien conquiert son indépendance spirituelle pour devenir, dès le VIe siècle, le ciment identitaire d'une nation.

L'art chrétien arménien s'épanouit d'abord aux frontières de Byzance et de l'Islam, puis au contact de l'Orient des croisades, avant de se renouveler, à l'ombre des empires perses et ottomans. L'Arménie sait affirmer sa foi sans faille durant des siècles en dépit des aléas de l'Histoire.

Khatchkar de Havouts TarXIIe-XIIIe siècles, tuf, 265 x 105 x 35 (c) Erevan, Musée d'Histoire de l'Arménie
Khatchkar de Havouts Tar
Les oeuvres présentées illustrent l'extrême singularité et la richesse artistique qui ont résulté de ces confrontations successives. C'est la première fois que le Louvre présente une exposition entièrement consacrée à l'art arménien. C'est également la première fois que sont présentés n grand nombre de sculptures monumentales provenant des sites les plus importants d'Arménie. Ce sont non seulement des stèles, des chapiteaux mais également plus d'une trentaine de khatchkars, grandes dalles de pierre ornées de croix, dressées à la verticale, véritables professions de foi des Arméniens, sans véritable équivalent ailleurs.

Le musée du Louvre propose aux visiteurs un parcours en deux parties : une partie des khatchktars est déployée dans les fossés du Louvre médiéval, leur offrant une disposition proche de celle de l'extérieur ou de l'abri des sanctuaires, ce qui évoque leur environnement en Arménie. D'autres khatchkars, les objets précieux, reliquaires et manuscrits sont exposés dans la galerie de la Melpomène, au rez-de-chaussée du musée, dans un espace de forme basilicale adapté à leur destination.

Commissaires généraux de l'exposition : Jannic Durand et Anelka Grigorian. Commissaires: Dorota Giovannoni, R. P. Asoghik Karapétian, Jean-Pierre Mahé, et Ioanna Rapti.

Musée du Louvre, Galeries de la Melpolène et fossés du Louvre médiéval, Paris 1er. Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h et jusqu'à 22h les mercredi et vendredi.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris