Lettre d'information

Pour le plaisir. Rubens, Fragonard, Bastien-Lepage

Les écrits de Jacques Thuillier - Editions Faton - Relié pleine toile sous jaquette illustrée - 373 pages - Textes en Français - Publié en 2018

En 1965, après d'importants travaux sur les peintres et la littérature artistique du XVIIe siècle, Jacques Thuillier décide d'abandonner sa thèse et d'écrire désormais « pour le plaisir ». Les études sur les trois artistes réunis dans ce volume, Pierre- Paul Rubens, Jean-Honoré Fragonard et Jules Bastien-Lepage, en témoignent diversement.

> Feuilletez l'ouvrage

46,45 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782878442472
Artiste-Genre Les écrits de Jacques Thuillier
Auteur(s) Jacques Thuillier, préface de Christophe Leribault
Editeur(s) Faton
Format Relié pleine toile sous jaquette illustrée
Nb. de pages 373
Langue Français
Dimensions 292 x 224
Technique(s) 135 illustrations
Date parution 2018

Sur Fragonard, Jacques Thuillier publie en 1967 un petit volume chez Albert Skira, où l'érudition s'efface derrière un texte brillant et concis qui semble seulement proposer au grand public une visite légère de l'oeuvre du peintre. Et pourtant, la vision en sort renouvelée, découvrant derrière le Fragonard virtuose, rapide, charmant, frivole maître du « tartouillis », un Fragonard au lyrisme romantique, et un peintre « connaisseur et grand artiste », dont la touche influencera toute la peinture moderne.

La même année, à la demande des éditions Rizzoli, il se penche sur les tableaux de Rubens pour Marie de Médicis à la galerie du Luxembourg, et il dépeint brillamment l'histoire de ce cycle en entraînant le lecteur dans la vie de Marie de Médicis comme dans un roman. Certes, même si l'érudition transparaît ici dans l'abondance des notes, encore une fois, c'est le regard sur les oeuvres qui prime.

Finalement, cette exigence du regard est portée à sa plus simple expression en 2005, dans le beau livre que Jacques Thuillier consacre à Jules Bastien-Lepage chez Serge Domini : la plus grande place est faite à la reproduction des tableaux, avec de nombreux détails et agrandissements. L'historien d'art tend alors à se faire simple guide, réalisant la mission qui lui a toujours parue essentielle : faire voir les oeuvres, et les faire voir pour les sauver, de l'indifférence, de l'oubli, et finalement de la destruction.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus