Lettre d'information

Nicolas Eekman

Nicolas Eekman - Editions Norma - Ouvrage relié - 196 pages - Textes en Bilingue Français / English - Publié en 2021

Première monographie sur l'oeuvre de Nicolas Eekman (1889-1973), l’héritier des grands créateurs de sa Flandre natale, de Jérôme Bosch à James Ensor.

46,45 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782376660354
Artiste-Genre Nicolas Eekman
Auteur(s) Emmanuel Bréon
Editeur(s) Norma
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 196
Langue Bilingue Français / English
Dimensions 305 x 230
Technique(s) 200 illustrations
Date parution 2021

Né à Bruxelles où il fait des études d’architecture, Nicolas Eekman s’oriente vers la peinture et s’établit à Nuenen pendant quatre ans dans le presbytère où vécut Vincent Van Gogh, avant de s’établir à Paris en 1921. Proche de son compatriote Piet Mondrian avec qui il exposera à la galerie Jeanne Bucher en 1928, il est également très lié aux artistes Jean Lurçat, Louis Marcoussis, Max Jacob, Jacques Lipchitz, et plus tard avec Moïse Kisling et Frans Masereel.

 Influencé par le cubisme auquel il consacrera quelques années marquantes, il revient progressivement, dans les années 1930, vers le réalisme, puis se tourne à partir des années 1950 vers le fantastique, renouant avec la peinture flamande des xve et xvie siècles.

 Auteur d’une œuvre peinte foisonnante, il est également un dessinateur et un graveur reconnu dont les épreuves sont collectionnées par de multiples cabinets d’estampes, privés ou publics, à Bruxelles, Berlin, Hambourg, Bâle, Budapest, Paris et New York.

 Emmanuel Bréon est conservateur en chef du patrimoine au musée des Monuments français. Auteur de nombreux ouvrages, il a dirigé, pendant vingt-cinq ans, le musée des Années trente qu’il a créé à Boulogne-Billancourt, puis le musée national de l’Orangerie au jardin des Tuileries à Paris. Il a été commissaire d’expositions internationales telles que « Ruhlmann, un génie de l’Art déco » (2004), « Tamara de Lempicka » (2006), « Paul Klee » (2010), « Les Enfants modèles, de Claude Renoir à Pierre Arditi » (2009) et, pour la Cité de l’architecture et du patrimoine, « 1925, quand l’Art déco séduit le monde » (2013) et « L’Architecte, portraits et clichés » (2017).

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus