Lettre d'information

Lydie Arickx - Oublier qu'on peint...

Lydie Arickx - Editions Gourcuff - Ouvrage relié, rogné à vif sur trois côtés - 296 pages - Textes en Français - Publié en 2016

L’ouvrage est né de l’envie de communiquer la diversité et l’ampleur d’un travail de recherche sur près de 40 années de création et de rassembler autour de lui un nombre d’auteurs et d’amis proches. Comment une oeuvre née, se transforme et se métamorphose pour parfois revenir aux origines et les dépasser ?

52,13 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782353402489
Artiste-Genre Lydie Arickx
Auteur(s) Collectif
Editeur(s) Gourcuff
Format Ouvrage relié, rogné à vif sur trois côtés
Nb. de pages 296
Langue Français
Dimensions 320 x 240
Technique(s) Environ 180 illustrations
Date parution 2016

Ce livre est le récit d’un voyage, celui d’une vie d’artiste « à l’intérieur du temps ». Des Racines du chaos à ses vestiges, toute une vie de traces que l’artiste laisse derrière elle comme des petits galets fluorescents. Combien de tâches, combien de retournements, de repentirs ou de silences ? Combien de souffrances, de plaisirs, de peurs ou de doutes derrières chaque couches de peinture ?

Lydie Arickx artiste du corps, Lydie femme engagée, Arickx tellurique, peintre du plasma, sculptrice magmatique, chamane des formes, thaumaturge des couleurs, mère de miséricorde…

« LA » est un son, une note, ou un goût dans la bouche, la première note d’une artiste sans cesse en devenir, une artiste qui ne cessera jamais de renaître de ses oeuvres. De ses tâches innombrables elle inventera une nouvelle écriture, un langage mystérieux à travers lequel on peut entendre les vagues de l’océan, la beauté et le chant des montagnes, l’odeur des champs ou de la confiture, du bitume et du fiel de boeuf, la couleur de l’herbe fraîche écrasée sur un carnet, ou d’un coquelicot dans le jardin. Mais c’est au crépuscule, quand plus rien d’autre ne bouge, que Lydie Arickx se décrypte le mieux : à la lumière de la nuit, quand celle ci semble venir des profondeurs pour finalement émaner de toute chose, « des fleurs, de l’herbe, de l’eau et de la terre… ». Une lumière surnaturelle qu’elle seule s’est exercée à voir et qui peut parfois même s’entendre quand, dans un grand éclat de rire, elle dira en faisant un pas de côté : c’est magnifique.

Avec les contributions de Serge Airoldi, Jean Claude Ameisen, Philippe Bélaval, Nicole Garcia, Bruno Gaudichon, Patrick Grainville, Oliver Kaeppelin, Yannick Mercoyrol, Pierre Péju, Alain Gillis, Fabien Simode, Sam Szafran, ...

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus