Lettre d'information

Dessiner pour graver, graver pour dessiner - II : Le dessin dans la révolution de l’estampe

Rencontres Internationales du Salon du dessin - Editions Echelle de Jacob - Ouvrage broché - 208 pages - Textes en Français - Publié en 2014

Actes des 8èmes Rencontres Internationales du Salon du dessin

Produit indisponible

33,18 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782953325751
Artiste-Genre Rencontres Internationales du Salon du dessin
Auteur(s) Sous la direction de Dominique Cordellier
Editeur(s) Echelle de Jacob
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 208
Langue Français
Dimensions 240 x 165
Date parution 2014

« Fruit des huitièmes Rencontres internationales du Salon du dessin, ce volume, qui réunit des articles relatifs aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles, fait suite à celui qui, l’an passé, jetait un éclairage nouveau sur la relation féconde entretenue par le dessin et l’estampe au XVIe et XVIIe siècles
[…] Les deux pratiques (dessin et gravure) se rejoignent, se recoupent ou se recouvrent et il existe entre elles un double mouvement qui a souvent été évoqué […] Les estampes, par leur existence même et leur diffusion, soutiennent la culture, voire fécondent la création des dessinateurs.
» (Dominique Cordellier).

Sommaire des actes – tome II

Préface, de Dominique Cordellier
- Collectionner le dessin de graveur au XVIIIe siècle : les « Sébatien Leclerc », de Charles Antoine
Jombert, disjecta membra Pierre Wachenheim.
- Gilles Demarteau (1722-1776) dessinateur (?) ou le paradoxe du graveur en manière de crayon,
par Sophie Raux.
- Le comte de Tessin, un savant érudit à Paris dans les années 1740, par Magnus Olausson.
- Prud’hon et la gravure, par Sylvain Laveissière.
- Entre dessin, estampe et photographie : Corot et le cliché-verre, par Maike Hohn.
- Calamatta dessinateur. Perfection ingresque, esprit sandien, par Rosalba Dinoia.
- Gustave Doré (1832-1883) : autographie, allographie et photographie, par Philippe Kaenel.
- De Joyce à Homère, étude d’un ensemble de dessins préparatoires d’Henri Matisse pour les
illustrations de Ulysses de James Joyce, par Céline Chicha-Castex.
- Dessins inédits de Raoul Dufy pour le Bestiaire ou Cortège d’Orphée, par Christian Briend.
- Jacques Villon : en art l’intelligence l’emporte sur l’intuition, par Germain Viatte.

« Les relations entres le monde du dessin et celui de la gravure… deux mondes qui trop
souvent s’ignorent. A la vérité, cette ignorance est plus à mettre sur le compte des historiens de
l’art enfermés dans leur discipline spécifique que celui des artistes de quelque siècle soient-ils.
Rares en effet sont ceux qui, s’ils n’ont pas eux-mêmes gravé, ne se sont pas intéressés à la
gravure, ne s’en sont pas inspirés ou n’en ont pas tiré profit. » (Pierre Rosenberg).

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus