Lettre d'information

Quand les civilisateurs croquaient les indigènes - Dessins et caricatures au temps des colonies

Dessins et Caricatures - Editions Cercle d'art - Ouvrage sous demi-étui : couverture cartonnée imprimée et pelliculée, reliure cousue - 264 pages - Textes en Français - Publié en 2020

Cet ouvrage est centré sur les espaces coloniaux français, du Maghreb à l'Afrique noire et Madagascar, et de « l'Indochine » aux îles du Pacifique du début du XIXe siècle jusqu'aux Indépendances des années 1950-1960.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782702211151
Artiste-Genre Dessins et Caricatures
Auteur(s) Alain Ruscio,Marcel Dorigny
Editeur(s) Cercle d'art
Format Ouvrage sous demi-étui : couverture cartonnée imprimée et pelliculée, reliure cousue
Nb. de pages 264
Langue Français
Dimensions 270 x 210
Date parution 2020
Poids 1.4

Les auteurs ont fait un choix pertinent et varié d'oeuvres satiriques, souvent inédites, qui révèlent les regards contradictoires de la domination de la pensée coloniale. Elles pointent la complexité de l'époque coloniale, où l'adhésion aux valeurs dominantes - fortement marquées par un racisme envahissant - s'exprimait ouvertement, que les efforts de ceux qui s'y opposaient par les mêmes moyens artistiques. L'ouvrage soigne la présentation des informations historiques accessibles à tous pour décrypter la propagation et les traits les plus caractéristiques de ce régime visuel.

SOMMAIRE

Introduction
Naissance des stéréotypes par Marcel Dorigny
Si la pratique de la traite négrière et de l’esclavage des Noirs n’a pas « inventé » les stéréotypes raciaux, elle a très fortement contribué à les construire, à les répandre et à les implanter dans les mentalités des populations initiatrices de la colonisation.

Le soleil ne se couche jamais sur notre empire
Les hommes et femmes de couleur de cet Empire de plus de vingt fois la superficie de la métropole connaissent – subissent ? – la loi française.
Le Parti colonial qui devait s’attacher l’approbation de l’opinion publique a méticuleusement échafaudé une politique concertée, cohérente, de conquête des esprits.
D’où la propagande aux multiples facettes du Parti colonial.

Civilisateurs et indigènes
L’attachement à la Mission civilisatrice ne fut pas seulement un voile hypocrite jeté sur des pratiques inavouables.
Une étonnante (?) similitude a uni les projets des Républicains qui pour la plupart se réclamaient de la gauche, et ceux des milieux catholiques, à l’époque souvent réactionnaires, en quête permanente d’évangélisation des âmes.

Des voix qui crient dans le désert
Tout au long de l’histoire de l’implantation française outre-mer, des voix protestèrent en effet, mais en adoptant des raisonnements bien différents (anticolonialisme à l’état pur, attitudes internationaliste, humaniste, nationaliste, etc.).
Trop divisés, trop accaparés par ailleurs, les anticolonialistes n’ayant pu rivaliser avec le Parti colonial ont été, tout au plus, des forces d’appoint dans les luttes des peuples colonisés.

Postface
La décolonisation tragique
Décolonisation… Lorsque l’Européen décolonise, c’est parce que sa politique, son intérêt, ont changé. Mais comme en témoigne une simple lecture des faits (Algérie, Indochine, Cameroun…) en tout cas pour la France les peuples conquis
et longtemps dominés ont bien joué leur rôle.

Légendes, transcriptions et commentaires
Alain Ruscio éclaire de ses commentaires explicatifs les transcriptions issues des documents (presse, livres, etc.) et remet l’ensemble en perspective.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus