Lettre d'information

Figures du génie dans l'art français (1802-1855)

Art français, XIXe siècle - Editions PUPS - Ouvrage relié - 456 pages - Textes en Français - Publié en 2016

La notion de génie est inévitable en histoire de l’art, mais que signifie-t-elle véritablement ? Son usage témoigne du jugement passionné de celui qui l’emploie, une démonstration de l’exceptionnalité quasi messianique du créateur.

Expédié sous 3 à 6 jours

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782840509516
Artiste-Genre Art français, XIXe siècle
Auteur(s) Thierry Laugée
Editeur(s) PUPS
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 456
Langue Français
Dimensions 280 x 210
Technique(s) 200 illustrations couleur
Date parution 2016

La première moitié du XIXe siècle représente un tournant dans l’histoire sémantique du génie : si le siècle des Lumières avait démontré le génie de certains hommes en faisant de cette notion une faculté, le romantisme la transcende ; le concept prend corps en devenant l’essence de l’artiste remarquable – il y a désormais des génies incarnés.

Ce renouvellement du terme fut conditionné par la diffusion du savoir, mais aussi par les bouleversements politiques qui eurent lieu au lendemain de la Révolution française. La société du Consulat, gouvernement d’origine militaire en quête de pacification, revendiquait d’autres formes de « grandeurs » que les seuls hauts faits militaires ; la figure de l’artiste d’exception répondant parfaitement à ce nouveau type de modèles glorieux envahit dès lors les murs des Salons, les carrefours, ou les pages des revues illustrées.

En réunissant un corpus d’œuvres de ce premier XIXe siècle français, aussi bien célèbres qu’inédites, cet ouvrage analyse l’évolution du langage iconographique, notamment à travers le prisme des théories contemporaines émises par la philosophie, l’anatomie ou la médecine aliéniste.

Les procédés iconographiques et stylistiques employés pour raconter et représenter une figure dite géniale résultent d’un choix : faire d’une admiration une vérité visible, lisible par tous. L’homme de génie se reconnaîtrait alors à sa vie hors normes, à son physique, ou son tempérament, autant de données susceptibles de renouveler l’imagerie des artistes. De l’enfant prédestiné à l’artiste malade, les figures du génie deviennent ainsi de véritables reliques culturelles dont s’empare un public avide de nouveaux héros.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus