Lettre d'information

Philippe de Champaigne ou la présence cachée

Editions Hazan - Relié - pages - Textes en Français - Publié en le 22/01/2004

L'étude de Louis Marin suit l'oeuvre de Champaigne de son origine flamande aux tableaux de dévotion de la maturité, tout en la situant au centre des enjeux de la peinture européenne du XVIIe siècle et en la rapportant aux textes théologiques ou mystiques qu'elle côtoie - des Écritures et de saint Augustin à Arnauld, Bérulle ou Pascal...

Produit indisponible

52,33 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782850253867
Editeur(s) Hazan
Format Relié
Langue Français
Dimensions 265 x 200 millimètres
Date parution le 22/01/2004
Poids 1284 Kg

La thèse que développe tout du long le livre foisonnant et rigoureux de Louis Marin, c'est qu'en plein '' âge de la représentation '', autrement dit entre 1630 et 1670, mais aussi '' entre le corps du pouvoir d'Etat et le corps divin '', l'oeuvre de Philippe de Champaigne ouvrirait, auprès de Port-Royal, la fracture d'un soupçon et le chemin d'une relève : soupçon que la représentation n'est rien si elle ne s'ouvre pas à un infigurable qui la fonderait, relève, donc, de la représentation par une dimension mystique qui l'inonderait. Derrière l'apparente transparence mimétique, la profondeur d'un geste de pure dévotion, derrière le '' réalisme '', la présentation même de la présence, celle de cet '' étrange secret dans lequel Dieu, selon Pascal, s'est retiré impénétrable à la vue des hommes ''.

Menée comme une enquête qui se convertirait en monographie philosophique, l'étude de Louis Marin suit l'oeuvre de Champaigne de son origine flamande aux tableaux de dévotion de la maturité, tout en la situant au centre des enjeux de la peinture européenne du XVIIe siècle et en la rapportant aux textes théologiques ou mystiques qu'elle côtoie - des Écritures et de saint Augustin à Arnauld, Bérulle ou Pascal. La question du paysage et de sa tension vers le désert, celle du portrait dans son rapport au nom et à la mort, celle de l'unité problématique du pouvoir et de la Foi, celle, enfin, de la différence entre l'image et le signe et du rapport du signe iconique à l'écriture, ce sont là les étapes de ce livre, que l'on peut lire aussi comme une étude sur Port-Royal et comme une ultime méditation sur la figurabilité.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus