Lettre d'information

Ecrire la peinture - De Diderot à Quignard

Beau livre, Peinture et littérature - Editions Citadelles & Mazenod - Ouvrage relié - 496 pages - Textes en Français - Publié en 05/03/2015

Un livre qui invite à une promenade parmi les chefs-d'oeuvre de la peinture occidentale grâce à mise en regard attrayante des oeuvres picturales avec leurs commentaires littéraires, plus de 60 écrivains et quelque 200 extraits de textes.

Expédié sous 3 à 6 jours

74,88 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782850885945
Artiste-Genre Beau livre, Peinture et littérature
Auteur(s) Pascal Dethurens
Editeur(s) Citadelles & Mazenod
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 496
Langue Français
Dimensions 350 x 290
Technique(s) 350 illustrations couleur
Date parution 05/03/2015

Les premières descriptions d'oeuvres d'art en littérature remontent à l'Antiquité avec L'Iliade et L'Énéide. À la Renaissance, les deux Muses, l'Art et la Poésie se trouvent des affinités électives. Poètes et écrivains dès lors rivalisent d'audace et d'inventivité pour rendre compte de tableaux dans leurs oeuvres.

Avec Diderot, le genre acquiert ses lettres de noblesse et entre dans l'histoire littéraire. Pendant plus de vingt ans, de 1759 à 1781, il excelle à rendre compte des Salons de peinture du Louvre où exposent les Chardin, Greuze, Vernet et autre Fragonnard. Le ton est donné, libre et vif, sans demi-teinte dans les jugements de valeur, qu'ils écorchent ou qu'ils portent au pinacle.

C'est cette liberté qui fera les grandes heures de la critique d'art au XIXe siècle avec Stendhal, Gautier, Baudelaire, Zola, Mirbeau. Leur prose vibrante et enlevée jouera un rôle important dans la reconnaissance des peintres de la modernité tels les impressionnistes (Manet, Monet notamment).

Au XXe siècle, les sphères de la peinture et de la littérature s'entrecroisent, voire se confondent ; peintres et écrivains partagent les mêmes sources d'inspiration, défendent les mêmes aspirations du renouveau esthétique. Ainsi naissent les grands duos "écrivain-artiste" : Proust-Monet, Apollinaire-Picasso, Breton-Ernst, Genet-Giacometti, Beckett-Van Velde, Leiris-Bacon. Plus que jamais, dans une émulation créatrice très féconde, la plume des uns devient le prolongement désigné du pinceau des autres. 

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus