Lettre d'information

La naissance de la sculpture gothique. Saint-Denis, Paris, Chartres

Sculpture gothique - Editions RMN - Ouvrage relié - 272 pages - Textes en Français - Publié en 2018

Déjà plus tout à fait roman, sans être encore pleinement gothique, le style qui se développe en Île-de-France et au-delà de 1135 à 1150 a de quoi surprendre. Saisir l’imperceptible souffle du changement et remonter la piste des carnets de modèles qui circulaient d’un chantier à l’autre, voici le défi de l’exposition «Naissance de la sculpture gothique. Saint-Denis, Paris, Chartres 1135-1150».

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

39,00 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782711870776
Artiste-Genre Sculpture gothique
Auteur(s) Damien Berné, Philippe Plagnieux
Editeur(s) RMN
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 272
Langue Français
Dimensions 286 x 217
Date parution 2018
Musée Musée de Cluny, Paris

Catalogue de l'exposition La naissance de la sculpture gothique. Saint-Denis, Paris, Chartres, présentée au musée de Cluny, Paris (10 octobre 2018 - 7 janvier 2019).

Si l’art roman reste prédominant à cette époque dans la plus grande partie de l’Europe, son hégémonie
est battue en brèche en Île-de-France dès les années 1140. Les chantiers de Saint-Denis, de Paris et de
Chartres sont le berceau d’un art en gestation qui combine des innovations aussi bien techniques que
stylistiques et iconographiques.

De l’émulation entre maîtres d’œuvre, sculpteurs et commanditaires naît la première expression de la sculpture gothique, développée dans le sillage d’une architecture en mutation.

Dans la concurrence entre ces lieux de pouvoir se jouent la formation et la diffusion d’esthétiques novatrices qui s’élaborent dans un entrelacs complexe d’emprunts et de ruptures. Ce nouvel art trouve ses origines dans une recherche d’expressivité qui s’impose avec l’affirmation d’un style inspiré de l’Antiquité classique et marqué par l’art de la vallée de la Meuse autour de 1150.

Les corps s’animent, s’incarnent, entrent en mouvement et deviennent reconnaissables par la mise en scène des sujets.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus