Lettre d'information

Picabia pique à Ingres

Francis Picabia - Editions Liénart / Musée Ingres Bourdelle - Ouvrage relié - 160 pages - Textes en Français - Publié en 2022

Dans cet ouvrage, il s'agit de montrer comment Francis Picabia copiait des reproductions de dessins dans les ouvrages sur Ingres. On sait qu'il empruntait aux cartes postales, aux dessins d'ingénieur, aux revues érotiques et aux pages roses du petit Larousse, de même qu'à Ingres, sans avoir trouvé précisément les livres qu'il consultait.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

27,49 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782359063752
Artiste-Genre Francis Picabia
Auteur(s) Jean-Hubert Martin, Florence Viguier-Dutheil
Editeur(s) Liénart / Musée Ingres Bourdelle
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 160
Langue Français
Dimensions 266 x 208
Date parution 2022
Musée Musée Ingres Bourdelle, Montauban

Catalogue de l'exposition Picabia pique à Ingres, présentée au Musée Ingres Bourdelle, Montauban (8 juillet - 30 octobre 2022).

Les années 1922-1923 sont marquées dans le milieu de l'avant-garde parisienne par un engouement pour la « probité du dessin » à la manière d'Ingres.

En guise de provocation dadaïste, Picabia expose aux salons de ces deux années trois grands tableaux peints au ripolin et tirant plus vers l'affiche publicitaire que vers les beaux-arts. Il était établi que les figures de La Nuit espagnole et Feuille de vigne sont empruntées à Ingres, mais la source exacte n'avait pas été identifiée. Le troisième Dresseur d'animaux est une charge contre André Breton qui cherche à ce moment-là à arracher les dadaïstes à l'influence de Picabia pour les regrouper auprès de lui.

Le propos du catalogue est de confronter ces trois tableaux aux modèles qui leur ont servi de base, de même que pour une grande partie des projets de couverture de Littérature.

Partagé entre son admiration pour Picabia et sa volonté d'étendre son hégémonie sur les dadaïstes, André Breton demande à Picabia de lui dessiner une série de couvertures pour la publication. L'artiste lui en livre 26, dont 8 furent publiées. C'est dans les ouvrages reproduisant en grand format les dessins d'Ingres d'Henry Lapauze et d'Édouard Gatteaux que Picabia fait son miel en copiant les figures, pour les reproduire parfois à l'identique ou au contraire en les combinant et les adaptant à ses projets de couverture.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus