Lettre d'information

Les enfants de l'ère Meiji - A l'école de la modernité (1868-1912)

Art japonais - Editions Gourcuff Gradenico / Maison de la culture du Japon - Ouvrage broché - 192 pages - Textes en Français - Publié en 2022

Réunissant plus de 150 estampes représentant des enfants s'amusant ou étudiant et d'autres qui leur sont destinées (estampes pédagogiques, estampes-jouets ou illustrations de récits), ce catalogue porte un regard inédit sur l'ère Meiji, une époque de modernisation et de transformation sociale.

Produit indisponible

26,54 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782353403608
Artiste-Genre Art japonais
Auteur(s) Collectif
Editeur(s) Gourcuff Gradenico / Maison de la culture du Japon
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 192
Langue Français
Dimensions 280 x 220
Date parution 2022
Musée Maison de la culture du Japon, Paris

Catalogue de l'exposition Les enfants de l'ère Meiji, à l'école de la modernité, présentée à la Maison de la culture du Japon, Paris (30 mars - 21 mai 2022).

Réunissant principalement des estampes de l’ère Meiji (1868-1912), cette exposition se concentre sur un sujet original et peu traité jusqu’à présent en France. Elle esquisse un portrait des enfants japonais qui ont grandi à la fin du XIXe  siècle, à un moment charnière de l’histoire du Japon où la modernisation et l’ouverture à l’Occident métamorphosent le visage du pays.

Nées au cours de l’époque Edo (1603-1868), les « images-jouets » connaissent un regain d’intérêt lors de l’ère Meiji. Bon marché et faciles à se procurer, elles sont très appréciées des enfants des classes populaires. Poupées à habiller, cerfs-volants ou planches de constructions à assembler… des illustrations aux couleurs vives qui sont non sans rappeler les images d’Épinal.

Les images-jouets comme les estampes éducatives constituaient souvent une toute première expérience de jeu et d’étude, elles offraient une ouverture vers un monde qui était encore inconnu à ces enfants. Parallèlement se développent dans les années 1890 des estampes «de genre» prenant pour sujet la vie des enfants. L’exposition donne à voir des œuvres de ce type signées de quatre maîtres de l’estampe. Actifs durant Meiji, ils rendent parfois compte de la nostalgie croissante pour l’époque Edo alors qu’apparaît un mouvement nationaliste qui s’oppose à la politique d’occidentalisation. Si certaines de leurs estampes mettent en scène des enfants en kimono, s’adonnant à des jeux d’autrefois, d’autres reflètent une période où le monde du jeu s’est lui aussi transformé, avec l’introduction de jouets et de jeux de société occidentaux. Le monde encore proche de celui d’Edo que des Occidentaux visitant le Japon dans les années 1880 qualifièrent de «paradis des enfants », devait évoluer rapidement à partir des années 1900.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus