Lettre d'information

Caribaï - L'empreinte du vent

Caribaï - Editions Silvana / Musée départemental des Arts Asiatiques de Nice - Ouvrage relié - 40 pages - Textes en Français - Publié en 2021

Inspirée par l’architecture du musée départemental des arts asiatiques à Nice, Caribaï a créé L’empreinte du vent.

26,54 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9788836647484
Artiste-Genre Caribaï
Auteur(s) Adrien Bossard
Editeur(s) Silvana / Musée départemental des Arts Asiatiques de Nice
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 40
Langue Français
Dimensions 220 x 160
Date parution 2021
Musée Musée départemental des Arts Asiatiques, Nice

Catalogue de l'exposition Caribaï. Dans un monde flottant, présentée au Musée départemental des Arts Asiatiques, Nice (19 mai - 15 décembre 2021).

Caribaï a été invitée à présenter en 2021 son travail artistique dans l’écrin de marbre et de verre conçu par Kenzô Tange, au milieu d’une collection d’exception d’art asiatique. Une œuvre monumentale de 33 m de long, alliant peinture à l’encre, collage et gravure sur panneaux de bois, restitue par bribes des réminiscences de sensations.

La question du paysage y est posée et traversée par des éclairages croisés entre Orient et Occident. Inspirée par le lieu, elle articule dans cette création originale deux principes de la peinture de paysage chinoise qui lui sont chers : « Vent-Lumière » et « Montagne-Eau ».

Entre continuité et rupture, le parcours a été pensé comme une ascension-déambulation dans le musée qui, par la combinaison du cercle (symbole du ciel) et du carré (symbole de la terre), se donne comme une synthèse du monde.

La notion de transition étant particulièrement prégnante dans sa démarche artistique, Caribaï a conçu des suspensions qu’elle intitule Monde Flottant, et qui évoquent les noren japonais, ces tissus suspendus à l’encadrement des portes pour marquer le passage d’un espace à un autre, tout en laissant passer l’air et la lumière. Disposées à cinq mètres de haut, elles épousent la forme de l’ouverture réalisée dans le large plafond pour l’escalier en spirale, et soulignent l’architecture du musée.

De l’intérieur vers l’extérieur, du Vide au Plein, de l’Orient à l’Occident, l’œuvre de Caribaï nous accompagne dans un va-et-vient constant entre les extrêmes. L’artiste a su s’approprier des codes et des concepts de la peinture extrême-orientale qu’elle a nourris de son cheminement et de sa sensibilité afin d’établir un vocabulaire qui lui est propre.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus