Lettre d'information

Nos artistes martyrs - Hersh Fenster

Hersh Fenster - Editions Hazan / MAHJ - Ouvrage relié - 311 pages - Textes en Français - Publié en 2021

Nos artistes martyrs est la première traduction française de Undzere farpaynikte kinstler de Hersh Fenster (1892-1964), publié en yiddish à Paris en 1951.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782754111935
Artiste-Genre Hersh Fenster
Auteur(s) Hersh Fenster, Ariel Fenster (Préfacier), Tal Hever-Chybowski (Préfacier), Paul Salmona (Préfacier)
Editeur(s) Hazan / MAHJ
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 311
Langue Français
Dimensions 247 x 197
Date parution 2021
Musée MAHJ, Paris

Exposition Hersh Fenster et le shtetl perdu de Montparnasse, présentée au MAHJ, Paris (19 mai - 10 octobre 2021).

À partir de témoignages de survivants, de ses souvenirs et d’une enquête minutieuse, Fenster retrace dans cet ouvrage sans équivalent – à la fois mémorial et livre d'art – le parcours de quatre-vingt-quatre artistes de l’École de Paris dont la Shoah et l’Occupation ont abrégé l’existence et parfois détruit l’œuvre.
Cette édition, enrichie d’un appareil critique et d’une nouvelle iconographie, permet de découvrir le Montparnasse artistique des années 1920-1930. Avec une profonde humanité, Fenster fait revivre ses figures les plus célèbres comme Chaïm Soutine ou Otto Freundlich, mais aussi des peintres, sculpteurs, illustrateurs alors reconnus et aujourd’hui pour la plupart effacés des mémoires.

Hersh Fenster, né en 1892 à Baranow en Galicie, arrive à Paris en 1922. Secrétaire du romancier Shalom Ash (1880-1957) et professeur de yiddish, il ouvre, en 1933, Dos yidishe Vinkl (Le coin juif), qui sera fréquenté par les intellectuels juifs fuyant l'Allemagne nazie. Sous l'Occupation, après avoir été interné au camp de Mauriac dans le Cantal, il se réfugie avec sa famille en Suisse. De retour à Paris en 1945, il conçoit le projet d'honorer la mémoire des artistes morts durant la Shoah. En 1951, au terme d'enquêtes poussées et d'un inlassable travail, il parvient à reconstituer les itinéraires de 84 artistes et publie en yiddish, à compte d'auteur, Undzere farpainikte Kinstler (" Nos artistes martyrs "), avec, en préface, un poème de Marc Chagall. Ce dictionnaire biographique, mémoriel et artistique, de 262 pages est imprimé à 375 exemplaires. Fenster meurt à Paris en 1964.

Cet ouvrage rare, dont peu d'exemplaires sont consultables, reste un témoignage unique sur le parcours des artistes en France morts durant la Shoah. Connu des seuls spécialistes, ce texte majeur est enfin accessible à un large public. Sous la forme d'un beau livre, il comprend l'intégralité des préfaces, le poème de Marc Chagall en yiddish et en français et les notices des artistes ainsi que des reproductions de leurs oeuvres. Les archives de Hersh Fenster étant conservées par le mahJ et la maison de la culture yiddish, l'ouvrage est enrichi d'une présentation et d'une mise en contexte du travail de Fenster ainsi que de documents inédits comme les témoignages d'artistes survivants recueillis par l'auteur.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus