Lettre d'information

Le voeu de Marguerite Maeght - Marc Chagall, Jean Bazaine, Raoul Ubac et Diego Giacometti à la chapelle Sainte-Roseline

Art moderne - Editions Musée des Beaux-Arts de Draguignan / Le Passage - Ouvrage relié - 108 pages - Textes en Français - Publié en 2024

Le catalogue est consacré au décor moderne de la chapelle Sainte-Roseline aux Arcs-sur-Argens. Cet édifice religieux du XIe siècle, classé monument historique en 1980, fait l’objet d’une commande intime et atypique passée par Marguerite Maeght, laquelle sollicite pour celle-ci le talent de quatre artistes contemporains : Marc Chagall, Jean Bazaine, Raoul Ubac et Diego Giacometti.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

14,22 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782847425178
Artiste-Genre Art moderne
Auteur(s) Yohan Rimaud
Editeur(s) Musée des Beaux-Arts de Draguignan / Le Passage
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 108
Langue Français
Dimensions 250 x 170
Date parution 2024
Musée Chapelle Sainte-Roseline, Arcs

Catalogue de l'exposition Le voeu de Marguerite Maeght, présentée au Musée des Beaux-Arts de Draguignan (7 juin au 22 septembre 2024).

En 1968, Aimé et Marguerite Maeght accueillent leur premier petit-fils. Pour Marguerite Maeght, il ne fait aucun doute que sainte Roseline a entendu ses prières. En remerciement à la sainte provençale, elle entreprend de financer entièrement la restauration de l'ancienne chapelle des Arcs-sur-Argens lui étant consacrée. En plus du décor ornemental préexistant, Marguerite Maeght sollicite le talent de Marc Chagall, Jean Bazaine, Raoul Ubac et Diego Giacometti pour doter le lieu d'oeuvres nouvelles.

Depuis lors, vitraux, sculptures et mosaïques côtoient le corps enchâssé de sainte Roseline, à la manière d'un ex-voto moderne témoignant de l'alliance entre modernité et maîtrise des savoir-faire traditionnels.

Le catalogue approfondit le discours de l'exposition en revenant sur la genèse d'une commande aussi personnelle qu'atypique. Un essai est consacré à sainte Roseline, moniale chartreuse ayant vécu entre le XIIIe et le XIVe siècle, en mettant l'accent sur la naissance de sa légende dans l'historiographie et la production artistique lui étant dédiée aux XVIIe et XIXe siècles.

Le livre est également l'occasion d'explorer les liens autant professionnels que personnels d'Aimé et Marguerite Maeght avec les artistes ayant oeuvré au nouveau décor et la relation de ces derniers au sacré, la proposition de chacun s'inscrivant dans une forme très personnelle de relation au divin.

L'ensemble, rédigé par des historiens de l'art, s'appuie sur différents documents d'archives, études préparatoires et témoignages inédits.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus