Aux portes du ciel : la statuaire taoïste du Hunan - Art et anthropologie de la Chine

Chine, Art taoïste du Hunan - Editions Belles Lettres - Ouvrage broché - 655 pages - Textes en Français

Richement illustré, ce livre est à la fois une somme unique et un inventaire exhaustif sur la statuaire taoïste.

55,00 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Ajouter à mes favoris

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis

Noter / écrire un commentaire
Référence LIV_9782251444512
Artiste-Genre Chine, Art taoïste du Hunan
Auteur(s) Patrice Fava
Editeur(s) Belles Lettres
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 655
Langue Français
Dimensions 300 x 240
Date parution 2013

Ce livre est le fruit d'une enquête dans la province chinoise du Hunan qui a duré plus de dix ans. Le point de départ aura été la découverte sur un marché du sud de la Chine de quelques statues en bois polychrome à l’intérieur desquelles se trouvaient des documents de consécration, indiquant, pour certains d’entre eux, qu’il s’agissait de maîtres taoïstes.

On y mentionnait la date de fabrication, le nom des personnages représentés, celui des commanditaires, le lieu où se trouvait la statue, les raisons pour lesquelles elle avait été faite, les voeux associés au culte et bien d’autres renseignements concernant l’histoire locale. De très nombreux séjours dans le centre du Hunan apportèrent peu à peu des réponses aux différentes énigmes que posaient l’immense corpus de documents de consécration accompagnant quelque deux mille statues datant pour la plupart de la dernière dynastie mandchoue (1644-1911).

Non seulement personne n’avait rencontré dans aucune autre partie de la Chine une statuaire de ce type, mais de surcroît, cette province méridionale du Hunan comptait un très grand nombre de maîtres taoïstes et de sculpteurs qui perpétuaient cette tradition très ancienne. C’est grâce à eux que progressivement furent assemblées les pièces d’un puzzle très complexe qui rendait compte d’un système de croyances qui plongeait ses racines dans l’Antiquité chinoise et rappelait de manière très évidente le culte des immortels du temps de Laozi et Zhuangzi.

La confrontation des sources scripturaires, conservées entre autres dans le Canon taoïste compilé au XVe siècle, avec la liturgie des maîtres de cette province, aura permis de mettre en lumière, en dépit des bouleversements de tous ordres qu’à connu le pays, l’extraordinaire continuité dont se prévaut le taoïsme et un très grand nombre de particularités locales, car la transmission au sein de lignées taoïstes s’est faite de manière très différentes dans chaque région de Chine.

Le Hunan et sa statuaire auront ainsi été l’occasion d’écrire une nouvelle page de l’histoire du taoïsme qui demeure l’une des composantes essentielles de la civilisation et de la pensée chinoises. Écrit du point de vue d’un anthropologue, ce livre consacré à l’art taoïste du Hunan, ne s’adresse pas uniquement à un public de sinologues. Débordant le cadre des études chinoises, il s’interroge sur la religion en général et fait référence aux travaux de Claude Lévi-Strauss, Philippe Descola, Clifford Geertz ou Alfred Gell, et se réclame à la fois de la philosophie de l’histoire de Marcel Gauchet et de l’héritage surréaliste.

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus