Lettre d'information

François-André Vincent (1746-1816), entre Fragonard et David

François-André Vincent (1746-1816) - Editions Arthena - Ouvrage relié - 576 pages - Textes en Français - Publié en 2013

Les historiens et les amateurs d’art attendent depuis longtemps ce livre : François-André Vincent (1746-1816) est en effet l’une des personnalités les plus attachantes et les plus mal connues de la peinture française au tournant du XVIIIe et du XIXe siècle.

Expédié sous 3 à 6 jours

118,48 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782903239510
Artiste-Genre François-André Vincent (1746-1816)
Auteur(s) Jean-Pierre Cuzin
Editeur(s) Arthena
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 576
Langue Français
Dimensions 320 x 240
Technique(s) 762 illustrations dont 306 en couleur
Date parution 2013
Référence-EAN13 9782903239510

La publication du catalogue raisonné de ses peintures et de ses dessins comme celle d’une étude complète de sa vie et de sa carrière comblent assurément une lacune.

François-André Vincent (1746-1816) a été l'une des grandes personnalités de la peinture française entre les années 1770 et la fin de l'Empire, confronté dans sa jeunesse à Fragonard auquel nombre de ses oeuvres ont été attribuées et considéré en son temps comme le digne rival de David.

Ses tableaux comme ses dessins, d'une originalité surprenante, innovent dans leur traitement des sujets antiques comme dans celui des sujets d'histoire de France.

Un des plus beaux portraitistes de son temps à l'égal de David et de Gérard, il est l'auteur de portraits-charge de ses contemporains d'une inépuisable drôlerie qui en font l'un des grands noms de l'histoire de la caricature entre Tiepolo et Daumier.

"Le livre replace Vincent dans le contexte de la peinture française et internationale à un moment d’intenses changements et fait comprendre la profonde cohérence d’un oeuvre apparemment déconcertant dans son immense variété. La production de Vincent, regroupée, parfois « reconstituée » puisque beaucoup de ses tableaux et de ses dessins ont été donnés non seulement à Fragonard ou à David, mais aussi à Géricault, à Gros, à Delacroix et même à Vélasquez ! devrait permettre de donner la mesure d’un grand artiste." Extrait, préface de Pierre Rosenberg.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus