Newsletter

James Ensor et la Nature Morte en Belgique (1830-1930)

Histoire de l'art - Publisher Fonds Mercator - Ouvrage broché - 192 pages - Text in Français - Published in 2023

Un voyage unique à travers l'histoire de la nature morte en Belgique au 19e siècle et au début du 20e, avec le peintre expressionniste et symboliste belge James Ensor (1860-1949) comme guide.

Exhibition details

2 items in stock

42,65 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9789462303614
Artist Histoire de l'art
Author Bart Verschaffel, Sabine Taevernier, Stefan Huygebaert, Gregory Boite
Publisher Fonds Mercator
Format Ouvrage broché
Number of pages 192
Language Français
Dimensions 260 x 210
Published 2023
Museum Mu.ZEE, Ostende, Belgique

Catalogue de l'exposition Rose, Rose, Rose. James Ensor et la Nature Morte en Belgique (1830-1930), présentée au Mu.ZEE, Ostende, Belgique (16 décembre 2023 - 14 avril 2024).

La nature morte, qui avait dégénéré au début du 19e siècle pour devenir un genre décoratif sans contenu ni importance artistique, a été revalorisée de diverses manières tout au long du 19e siècle : par la monumentalisation, l’animation de l’image avec des poupées et des masques, l'exotisme ou l’intégration dans un intérieur. À cet égard, l'œuvre d'Ensor est particulièrement inventive.

La nature morte a joué un rôle important dans l'œuvre du peintre expressionniste et symboliste belge James Ensor (1860-1949). La qualité et l'importance de ses natures mortes complexes et intrigantes apparaissent clairement lorsqu'elles sont replacées dans le contexte plus large de l'évolution du genre en Belgique entre 1830 et 1930.

Outre un aperçu de cette partie importante de l'œuvre d'Ensor, l’ouvrage propose un panorama de la tradition académique belge du 19e siècle en matière de peinture décorative, avec des œuvres intrigantes de peintres peu connus comme Jean Robie, Hubert Bellis, Frans Mortelmans et Henri De Braekeleer, et de femmes artistes oubliées comme Berthe Art et Alice Ronner.

Au début du 20e siècle, des artistes comme Louis Thevenet ont continué à développer le genre de la nature morte de manière traditionnelle, tandis que des innovateurs comme James Ensor, Léon Spilliaert, Marthe Donas, Walter Vaes et Gustave Van de Woestyne en ont donné des interprétations très personnelles. Cette tradition de la nature morte s'achève avec des artistes comme Jean Brusselmans et René Magritte, qui ont déconstruit l'espace pictural du "théâtre des choses".


Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items