Newsletter

Quand les déchets deviennent art : trash rubbish mongo

Publisher Skira - Broché - pages - Text in Français - Published in le 26/04/2007

Pourquoi les artistes ont utilisé ou utilisent les déchets ? Des déchets englobés, photographiés, déchets '' traités '', montés en épingle, camouflés ou '' corrigés '', mais qui ne sont malgré tout que des déchets, c'est-à-dire des objets de poubelle et de décharge...

Shipped within 3 to 6 days

15,17 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9788861301535
Publisher Skira
Format Broché
Language Français
Dimensions 150 x 210 millimètres
Published le 26/04/2007

Pourquoi les artistes ont utilisé ou utilisent les déchets ? Des déchets englobés, photographiés, déchets '' traités '', montés en épingle, camouflés ou '' corrigés '', mais qui ne sont malgré tout que des déchets, c'est-à-dire des objets de poubelle et de décharge. Nous sommes nous-mêmes mis au panier et rejetés par d'autres êtres humains. Nous devons - plus ou moins chaque jour - retrouver, ramasser et rassembler des fragments de nous-mêmes. Quand on regarde les sacs usés d'Alberto Burri ou les détails des cadavres photographiés à la morgue par Andrea Serrano, il nous arrive parfois de nous remémorer la voix de Cathy Barberian où se mêlent partitions pour public averti et '' morceaux '' populaires, de réentendre une composition de Paolo Castaldi, de relire certaines listes de Bohumil Hrabal ou certains frisbees de Giulia Niccolai, de repenser à certaines séquences cinématographiques d'Abel Ferrara ou à certains collages vocaux de Meredith Monk... et, ainsi, de nous rendre compte que la culture de notre siècle abonde en récupérations, en réemplois et en contaminations, en lambeaux, en fragments, en déchets, en '' bruits ''. Récupérer et conserver les déchets, essayer de les garder, de les faire survivre en les arrachant au vide, au néant, à la dissolution à laquelle ils sont destinés, vouloir laisser une empreinte, une trace, un indice pour ceux qui restent, implique une dimension psychologique qui est aussi politique.

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items