Newsletter

Jacqueline Salmon, le point aveugle

Jacqueline Salmon - Publisher Silvana / Musée Reattu - Ouvrage relié - 320 pages - Text in Français - Published in 2022

Attaché à la figure du Christ, le périzonium est un voile de pudeur élevé au rang de relique. Son imagerie a été codifiée par la théologie, influencée par la mode civile ou inventée de toute pièce par les artistes, qui ont livré d'infinies variations sur la manière de le draper.

1 item in stock

33,18 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9788836652389
Artist Jacqueline Salmon
Publisher Silvana / Musée Reattu
Format Ouvrage relié
Number of pages 320
Language Français
Dimensions 225 x 300
Technique(s) 260 illustrations
Published 2022
Museum Musée Reattu, Arles

Catalogue de l'exposition Jacqueline Salmon, le point aveugle, présentée au Musée Reattu, Arles (4 juin - 25 septembre 2022).

Détail emblématique de toute Crucifixion devenu, grâce à Jacqueline Salmon, centre unique de l’attention (et plus seulement le milieu de la composition), le périzonium, privé par le gros plan de son contexte narratif ou religieux, court le risque de perdre une partie de sa force symbolique au profit de sa seule valeur formelle, qui renvoie elle-même à une typologie : celle du drapé.

Mais le périzonium n’est justement pas un drapé comme un autre. Si la classification iconologique vise à rapporter la singularité à un type, quelque chose résiste dans ce cas précis, car ce morceau de tissu plissé, noué ou déployé est celui qui, ceignant les hanches du Christ, cache sa nudité sur la croix. Sa singularité ne peut donc être qu’irréductible, comme le symbolise sur certaines images, dans le cadrage fait par la photographe, un doigt pointant dans sa direction…

Ces accidents, qui sont eux-mêmes des détails dans le nouveau tout proposé par le cadrage décidé par Jacqueline Salmon, provoquent le suspens du regard, une forme de stase qui rompt la ligne, souligne la tension œuvre/image et renvoie à la singularité du regard de la photographe qui, en cadrant, tranchant, découpant, décompose pour mieux recomposer.


Sommaire

Préface

L’artiste est « le filtre du monde et de ses réalités »
Daniel Rouvier

Couper, classer, décaler
Sébastien Allard

Planches 1 à 125

Du point aveugle au jeu des périzoniums
Andy Neyrotti

Faire œuvre sur œuvre
Jean-Christian Fleury

L’image avec un trou dedans
Guy Le Gaufey

Références

Annexes

Biographie et bibliographie
Remerciements

Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items