Newsletter

Eugénie Carrière. Portrait intimiste 1849-1906

Eugène Carrière (1849-1906) - Publisher Acatos - Cartonné - 224 pages - Text in Français - Published in 1998

" De bonne heure je me suis mis à dessiner sans savoir pourquoi. Le plaisir de reproduire des formes, d'imiter des dessins qui me plaisaient, j'ai passé des choses d'agrément comme on passe des contes à l'histoire. "

Product not available

27,96 €

Only 0,01 € for Shipping on any order over 29€ in France

Customer ratings and reviews

Nobody has posted a review yet
in this language
Model 9782940033294
Artist Eugène Carrière (1849-1906)
Author Valérie Bajou
Publisher Acatos
Format Cartonné
Number of pages 224
Language Français
Dimensions 240 x 170
Published 1998

Peintre de l'intimité par excellence, Eugène Carrière, pourtant adulé de son vivant, demeure aujourd'hui un artiste méconnu du public. Cette étude monographique, agrémentée de nombreux témoignages inédits du peintre, retrace les étapes essentielles de la vie de cet artiste qui côtoya Rodin, Gauguin ou encore Verlaine. Elle met en exergue toute l'originalité de la démarche de ce créateur, adepte précoce de la monochromie.

" Le Louvre que je visitai en 1870 me donna par Rubens une émotion extraordinaire bien confuse puisque rien ne m'y avait préparé. Les figures expressives de La Tour à St. Quentin m'avaient charmé. (...) L'apparition de Rubens me donna vraiment un coup de foudre. Tout à fait. Et je me jurais d'être peintre et de subir tout pour cela. "Eugène Carrière.

" Sa rude volonté, qui se cache habituellement sous de la tendresse, des modelés et des discours optimistes, n'a connu la beauté que par un opiniâtre effort. " Maurice Denis (1905).

" (...) Il saisit le mouvement immédiat, en train de s'accomplir, et il le fixe sans l'arrêter, non comme l'image d'une chose, mais comme l'image d'une énergie. " Gabriel Séailles (1907).

Riche iconographie, majoritairement en couleurs : 54 illustrations in-texte et 66 reproductions et détails à pleine page ou à fond perdu dont une magnifique Jeune mère (1879).

Signalons des portraits de Paul Verlaine, Isadora Duncan, Edmond de Goncourt, du critique Gustave Geoffroy, de l'historien de la philosophie Gabriel Séailles, Alphonse Daudet, Pierre Puvis de Chavannes, Auguste Rodin, Paul Gauguin, Georges Clémenceau, Paul Sérusier... ainsi que des autoportraits dont un de 1903 - Portrait de l'artiste - qui ouvre le livre.



Reviews

Be the first to write your review !

Recently viewed items