Norman DILWORTH /// Work that becomes

exposition personnelle d'oeuvres récentes

Publié le lundi 26 mai 2014



Norman DILWORTH travaille à partir de formes géométriques, qu'il découpe ou qu'il répète selon un système rigoureux. Les mathématiques ont toujours été le seul sujet qui retenait toute son attention, et ce, dès son plus jeune âge. Comme un enfant, le sculpteur aime expérimenter ses idées, découper, scier, assembler, coller.


Influencé très tôt par des artistes tels que Giacometti, Henry Moore, Francis Bacon et surtout Mondrian, Norman DILWORTH concentrera son engagement dans les années 70 sur la thématique de l'art construit dans tous les sens du terme : conception mentale, conceptuelle, formelle. C'est à Amsterdam dix ans plus tard qu'il se consacrera pleinement à l'abstraction géométrique et à l'art concret, pour s'employer à donner du sens à des formes et des suites mathématiques.

Le procédé de fabrication est généralement axé sur la capacité évolutive d'une forme : elle est divisée ou démultipliée quasi à l'infini. Norman DILWORTH réalise alors de nombreux croquis et multiples dessins. Il joue avec les règles mathématiques, créant des maquettes dans un premier temps, avant de transposer la sculpture dans des dimensions qui peuvent parfois être monumentales.

Ce qui fonde ses créations, c'est cette multiplication des expérimentations, en découvrant parfois des possibilités qu'ils n'avaient pas prévues.

Norman DILWORTH explique : «Ma méthode de travail passe par le jeu et l'expérimentation. J'essaie chaque combinaison possible. En utilisant des moyens primitifs et des systèmes simples, j'engendre des structures qui expriment la croissance dans un principe de développement naturel. Je laisse chaque pièce évoluer suivant sa nature dans un système que j'ai préétabli. Je n'interviens pas arbitrairement».

Par ses créations, Norman DILWORTH arrive à dégager de la sensualité dans la précision des compositions mathématiques, et à faire vivre les lignes, les nombres et les volumes qu'il pose dans l'espace. Le rapport à l'espace est, dans toutes les situations, fondamental. Norman DILWORTH pense ses oeuvres dans l'espace car le lieu joue un rôle dans l'appréhension de l'oeuvre. L'espace est façonné par ces sculptures.

Malgré la puissance ou la lourdeur des matériaux, allant du papier découpé à l'acier, l'artiste sait amener de la légèreté dans ses volumes, l'harmonie opère. Le visiteur est plongé dans un monde ludique en émulation permanente. Cette recherche toujours poussée à l'extrême prouve que la répétition d'une forme stricte n'est en rien le commencement d'une désincarnation du sentiment.

Cette quatrième exposition personnelle de Norman DILWORTH à la Galerie Oniris est une exploration constructiviste, mais aussi une invitation à nous joindre à une aventure, à un jeu pour les yeux et l'esprit.

Informations pratiques :

 Exposition du 10 juin au 15 septembre 2014

 ONIRIS, galerie d'art contemporain : 38, rue d'Antrain - 35700 Rennes

 Tel : 02 99 36 46 06

 ATTENTION : du LUNDI 21 JUILLET au LUNDI 11 AOÛT 2014 inclus, la galerie est ouverte uniquement sur rendez-vous


Imprimer cet article