Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Jean Raoux (1677-1734), virtuose et sensuel - Expositions en régions- DessinOriginal.com

Jean Raoux (1677-1734), virtuose et sensuel

Exposition au Musée Fabre de Montpellier Agglomération (28 novembre 2009 - 14 mars 2010)

Publié le jeudi 07 janvier 2010



Une rétrospective de 90 oeuvres dont 45 peintures, 6 dessins et 13 gravures de Jean Raoux provenant de collections privées et des grands musées français, mais aussi de collections allemandes, autrichiennes, italiennes, américaines et russes.


Jean Raoux (1677-1734)Portrait de Mademoiselle Prévost en bacchante, 1723. Huile sur toile. Musée des Beaux-Arts de Tours - Cliché Patrick Boyer, Montlouis
Jean Raoux (1677-1734)
Rarement montrés, les tableaux de cette exposition dévoilent l'étendue du talent de Jean Raoux, portraitiste de l'aristocratie, du monde du théâtre et de la danse, peintre de sujets historiques et religieux, mais aussi de scènes de genre à la manière hollandaise. Sa poésie exalte la beauté de la femme, qu'elle soit héroïne de la mythologie ou coquette vaquant à ses occupations quotidiennes.

Natif de Montpellier, Jean Raoux s'est formé auprès d'Antoine Ranc. Il est avec Sébastien Bourdon, Alexandre Cabanel, François-Xavier Fabre et Frédéric Bazille, l'un des grands artistes français originaires du Languedoc.

Ce peintre, contemporain d'Antoine Watteau, participa de manière active au renouvellement de la peinture française au temps de la Régence. Virtuose, sensuel, élégant, cette sélection permet de mettre en lumière les multiples facettes de cet artiste célèbre en son temps et estimé de Voltaire.

Jean Raoux (1677-1734)Jeune fille qui fait voler un oiseau, 1717. Huile sur toile. Sarasota (Florida),The John and Mable Ringling Museum of Art © The John and Mable Ringling Museum of Art
Jean Raoux (1677-1734)
L'exposition s'articule autour de deux grandes séquences chronologiques : son séjour en Italie (1704-1714) et sa carrière parisienne (1714-1734). Les différentes sections mettent en valeur la variété des sujets traités par Raoux, la nouveauté de certains comme les « caprices » (sujets plaisants et séduisants de la vie quotidienne ) et celui de la « vestale » (prêtresse de la déesse Vesta, à Rome).

Le succès de Raoux de son vivant et après sa mort fit de lui un artiste très reproduit par les graveurs du XVIIIe siècle : Beauvarlet, Lépicié, Moyreau. Témoignages de cet engouement, les estampes exposées rendront compte d'oeuvres disparues, en particulier les quatre tableaux des Ages de la vie qui firent beaucoup pour sa notoriété.

L'exposition comporte deux sections annexes :

 l'une consacrée à Joseph Bonnier de La Mosson qui confia plusieurs commandes à Raoux, dont des décorations pour son château de Montpellier, splendeur architecturale qui lui valut d'être surnommé « le Versailles languedocien » ;

 l'autre réunit des scènes de genre des peintres contemporains de Raoux, comme Pater, Laurent, Santerre, Grimou. remettant l'artiste dans son contexte et mettant en lumière l'évolution décisive de l'art français en ce début du XVIIIe siècle.

À l'occasion de cette exposition, le cabinet des Arts graphiques du musée expose une sélection d'oeuvres de sa collection pour découvrir le riche milieu artistique qui se développa dans le Sud de la France pendant la fin du règne de Louis XIV et la Régence. Ces dessins souvent inédits des Parrocel, Subleyras ou de Troy dévoilent la pratique assidue et brillante du dessin par des artistes qui, en se montrant fidèles aux préceptes de l'Académie Royale de peinture et de sculpture, vont permettre la création d'institutions aptes à supporter tout au long du XVIIIe siècle une production artistique foisonnante en Languedoc et en Provence.

L'exposition s'appuie sur les travaux de Célia Allégret, qui a consacré sa vie à l'oeuvre de Raoux mais n'avait pu aboutir son texte avant son décès.

Commissaire scientifique : Michel Hilaire, directeur du musée Fabre, et Olivier Zeder, conservateur en chef au musée Fabre, avec la collaboration de Pierre Rosenberg, Président honoraire du musée du Louvre et Marie-Catherine Sahut,
conservatrice au département des peintures du musée du Louvre.


Exposition « Jean Raoux» du 28 nov. 2009 au 14 mars 2010

Accès au Musée Fabre - 39, boulevard Bonne Nouvelle - 34000 Montpellier. Tél. 04 67 14 83 00. Site Internet : http://museefabre.montpellier-agglo.com

Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le lundi. Les mardis, jeudis, vendredis, dimanches de 10h à 18h. Les mercredis de 13 h à 21h. Les samedis de 11h à 18h. Fermetures annuelles le 1er janvier, le 1er mai, le 14 juillet, le 1er novembre et le 25 décembre.

Tarifs de l'exposition temporaire (avec accès aux collections permanentes) : Plein tarif : 8 euros / Tarif Pass'Agglo : 7 euros / Tarif réduit : 6 euros. Gratuité pour les au 18 ans résidants dans l'Agglomération de Montpellier.

Le musée Fabre est entièrement accessible aux personnes à mobilité réduite.Des dispositifs spécialement conçus pour les aveugles et les mal-voyants ainsi que pour les sourds et les malentendants sont mis en place. Des audio-guides adultes, enfants et malentendants sont à disposition du public.

Accès : station Tram Léon Blum


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions en régions

Voir tous les articles de la rubrique Expositions en régions