Gabriel de Saint-Aubin (1724-1780), artiste-chroniqueur du Paris des Lumières

Paris, musée du Louvre (du 21 février au 26 mai 2008)

Publié le lundi 03 mars 2008



Le chroniqueur du Paris des Lumières. Gabriel de Saint-Aubin est surtout connu de nos jours pour sa chronique vivante de la vie parisienne au XVIIIe siècle. Ses oeuvres se réfèrent aussi bien à l'intimité du foyer qu'aux spectacles à la mode et aux grands monuments parisiens.


Gabriel de Saint-Aubin 1724-1780L'Incendie de l'Hôtel-Dieu, 1772. Pierre noire, encre de Chine, aquarelle et gouache. Paris, musée Carnavalet (c) Georges Poncet
Gabriel de Saint-Aubin 1724-1780
Il montre également une prédilection pour les évènements publics, qu'il s'agisse de fêtes ou de sermons, de cérémonies officielles, de catastrophes (L'Incendie de l'Hôtel-Dieu) et autres manifestations qu'il est souvent le seul à avoir capturées.

Il court Paris, en reporter moderne, choisissant avec soin chaque anecdote. Nulle once de noirceur, nulles prémices de la Révolution, toutefois, dans ce Paris gai et séduisant. Depuis la redécouverte de l'artiste, grâce aux frères Goncourt, l'admiration pour l'acuité de son regard, la rapidité de son coup de crayon et sa liberté de ton ne s'est jamais démentie.

C'est pourtant la première fois, depuis presque un siècle, qu'une exposition monographique permettra d'explorer les diverses facettes de l'art de Gabriel de Saint-Aubin. Grâce aux efforts conjugués du musée du Louvre et de la Frick Collection de New York, elle rassemble sept de ses rares tableaux, un choix de ses précieuses eaux-fortes et la sélection d'une soixantaine de ses meilleurs dessins.

Gabriel de Saint-Aubin 1724-1780Les chaises, Tuileries, 1772. Eau-forte, plume et encre noire. Paris, musée Carnavalet (c) Georges Poncet
Gabriel de Saint-Aubin 1724-1780
Les dessins de Saint-Aubin présentent souvent une véritable imbrication d'images griffonnées et de notations personnelles. Cette fine écriture, quasi indéchiffrable au premier regard, est une des marques de fabrique de son approche personnelle du dessin, qui ne manque pas d'humour et d'ironie, voire d'autodérision. Cette frénésie d'observations en a fait la providence des historiens de l'art tant il a annoté de petits croquis les marges des catalogues d'exposition et de ventes aux enchères qu'il eut entre les mains.

Saint-Aubin usa de toutes les techniques qu'il avait à sa disposition : la pierre noire reprise à la plume, parfois à la sanguine, le lavis gris, l'aquarelle, le pastel, les crayons de couleurs. Il aima les mélanger, spécialité qui le distingue des principaux dessinateurs de son siècle. À la ligne pure, au trait unique, il préféra multiplier les coups de crayon, les traits de plume, osant des rehauts de couleurs d'une audace inconnue pour l'époque.

L'« ordre » et la « propreté » qui feront la gloire des « petits maîtres » du XVIIIe siècle étaient contraires à son goût pour la surcharge. Avec cette technique singulière, il obtient l'image la plus vivante et parlante de son temps, ce qui n'est pas le moindre paradoxe d'un artiste si marginal dans la vie artistique officielle.

Gabriel de Saint-Aubin 1724-1780Sophie Arnould aux Grands-Augustins, 1772. Pierre noire estompée, plume et lavis gris, rehauts de blanc. Paris, musée du Louvre, département des Arts graphiques, Livre des Saint-Aubin © RMN, Thierry Le Mage
Gabriel de Saint-Aubin 1724-1780
Commissariat d'exposition : Pierre Rosenberg, de l'Académie française, directeur-président honoraire du musée du Louvre. Christophe Leribault, conservateur en chef au département des Arts graphiques du musée du Louvre et directeur du musée Eugène-Delacroix.

Informations pratiques

 Musée du Louvre, aile Sully, salle de la Chapelle.

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Les mercredis et vendredis jusqu'à 22h.

 Tarif : Accès avec le billet d'entrée au musée - 9 € : plein tarif - 6 € : tarif réduit (les mercredis et vendredis après 18h). Gratuité : pour les moins de 18 ans, les chômeurs. Gratuit tous les 1er dimanches de chaque mois, Journées du Patrimoine.

 [Catalogue d'exposition : Gabriel de Saint-Aubin 1724-1780, éditions Somogy.

 >https://www.dessinoriginal.com/1525-gabriel-de-saint-aubin-1724-1780-9782757201091.html&ac=KEQHGT]


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris