Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Exposition Splendeurs et misères, images de la prostitution au XIXe siècle - Expositions à Paris- DessinOriginal.com

Exposition Splendeurs et misères, images de la prostitution au XIXe siècle

Une exposition présentée au musée d'Orsay, Paris (22 septembre 2015 au 17 janvier 2016)

Publié le mercredi 07 octobre 2015



Première grande manifestation consacrée au thème de l'art et la prostitution. L'exposition présente les artistes français et étrangers, qui fascinés par cet univers, n'ont cessé de rechercher de nouveaux moyens picturaux pour en représenter réalités et fantasmes.


spleudeurs3_copie.jpgLouis Anquetin, Femme aux Champs-Élysées la nuit, 1889-1893, Amsterdam, musée Van Gogh
La prostitution est omniprésente dans la société parisienne du second dix-neuvième siècle. Dans le sillage de Baudelaire, les artistes y voient un sujet moderne par excellence.

La maison close fascine. Dans des représentations souvent plus proches du fantasme que des faits observés, Constantin Guys, Edgar Degas, Henri de Toulouse-Lautrec ou Emile Bernard suggèrent tantôt l'atmosphère fiévreuse, tantôt l'intimité des pensionnaires.

manet.gifEdouard Manet (1832-1883). La prune, 1878 © Courtesy The National Gallery of Art, Washington
Les photographes composent dans leur atelier des scènes qui reconstituent les salons et boudoirs du Second Empire. Lieux de sociabilité présentés comme des promesses d'initiation, de volupté et de transgression.

Moins encadrés, les cafés, brasseries à femmes, et cafés concerts voient se développer de nouvelles formes de prostitution. Édouard Manet, Edgar Degas ou Vincent Van Gogh y trouvent pour modèles des figures féminines en proie à l'ivresse mélancolique.

Les courtisanes incarnent une réussite sociale qu'elles manifestent à travers la commande et la diffusion de portraits peints, sculptés ou photographiques. Ces puissantes femmes « fatales » resurgissent dans des oeuvres allégoriques de Félicien Rops ou de Gustav Adolf Mossa.

Ce monde interlope, dans sa variété étourdissante, lugubre et coloré, occupe une place centrale dans le développement de la peinture moderne et inspire à Edvard Munch, Frantisek Kupka, Georges Rouault, Auguste Chabaud, Maurice de Vlaminck, Kees Van Dongen ou Pablo Picasso des chefs-d'oeuvre ouvrant le XXe siècle.

Informations pratiques :

 Exposition Splendeurs et misères. Images de la prostitution, 1850-1910, jusqu'au 17 janvier 2016.

 Musée d'Orsay, entrée par le parvis, 1, rue de la Légion d'Honneur, 75007 Paris .

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 18h, le jeudi jusqu'à 21h45.

 Tarif : droit d'entrée à l'exposition et au musée : tarif unique : 11 € / tarif réduit : 8,50 €
- Catalogue d'exposition : Splendeurs et misères, éd. Musée d'Orsay Flammarion

Commissariat d'exposition : Isolde Pludermacher, conservateur au musée d'Orsay, Paris. Marie Robert, conservateur au musée d'Orsay, Paris. Nienke Bakker, conservateur au Van Gogh Museum, Amsterdam. Richard Thomson, Watson Gordon Professor of Fine Art à l'Université d'Edimbourg.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris

Vos annonces
Mots clés