Warning: Use of undefined constant MCRYPT_RIJNDAEL_128 - assumed 'MCRYPT_RIJNDAEL_128' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /var/www/dessinoriginal.com/classes/Rijndael.php on line 124
Exposition - Rodin et le rêve japonais - Expositions à Paris- DessinOriginal.com

Exposition - Rodin et le rêve japonais

Paris, musée Rodin (du 16 mai au 9 septembre 2007)

Publié le jeudi 07 juin 2007



Rodin fut-il japonais ? Comme nombre d'artistes contemporains, le sculpteur succomba dès la fin des années 1880 à la folie du japonisme, dans le sillage des frères Goncourt, de Claude Monet, de Georges Clemenceau ou d'Octave Mirbeau. Utamaro, Hiroshige et Hokusai, admirés au gré des expositions parisiennes, devinrent, après Michel-Ange et Phidias, ses nouveaux maîtres.


Auguste RodinHanako (type E),terre cuite
Auguste Rodin
Vers 1900, Rodin ajouta à sa première collection d'antiques, égyptiens, grecs ou romains, des estampes et des objets d'art japonais. Cette collection tardive est essentiellement composée d'oeuvres du XIXe siècle, parfois conçues pour l'exportation, achetées sur le marché de l'art parisien, données ou échangées par ses amis artistes et collectionneurs.

L'exposition présente quarante estampes, livres, albums, dessins, pochoirs ainsi que dix-neuf objets de sa collection. Rodin, sans être japonisant, fut tenté par le Japon sous plusieurs formes. L'exposition montre une dizaine de dessins des années 1896-1900 dit japonais ainsi que plusieurs versions de deux statues du sculpteur traduites en grès, matériau traditionnel au Japon, redécouvert par les céramistes du japonisme. La Pleureuse par Edmond Lachenal et de la Tête de Balzac monumentale par Paul Jeanneney.

Auguste RodinHanako (Type A), Terre cuite
Auguste Rodin
Au coeur de l'exposition, la rencontre de Rodin et de la comédienne Hanako, à Marseille en 1906, replace le Japon au centre de l'oeuvre. Le musée Rodin présente une suite de 26 poses dessinées accompagnée de 26 sculptures où Rodin déclina en terre, en plâtre puis en bronze toute l'expressivité tantôt dramatique tantôt rêveuse du modèle.

katsushika HOKUSAI La relation de Rodin avec les jeunes artistes japonais est illustrée par la présentation de vingt estampes offertes par les membres de la revue Shirakaba en 1911. Le sculpteur accueille dans son atelier de nombreux japonais passionnés par son oeuvre. Il influence profondément les jeunes sculpteurs nippons, tel Morie Ogihara, qui joueront à leur retour un rôle essentiel dans la diffusion de l'art de Rodin au Japon. Ces contacts sont sources d'échanges et alimentent sa collection.

Une section documentaire est consacrée au sculpteur et ébéniste japonais Kichizo Inagaki qui imprima son style japonais sur les socles et encadrements des oeuvres de Rodin et de sa collection. Quelques ouvrages de la bibliothèque ou pièces desarchives personnelles du sculpteur relatifs au Japon seront également présentés.

Musée Rodin (16 mai-9 septembre 2007): 79, rue de Varenne - 75007 Paris. Ouvert tous les jours, sauf le lundi, de 9h30 à 17h45.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris