Exposition Rembrandt et la figure du Christ, musée du Louvre

Une exposition présentée au musée du Louvre, Paris (21 avril - 18 juillet 2011)

Publié le mercredi 04 mai 2011



Réuni pour la première fois depuis plus de trois cent cinquante ans, un ensemble d'oeuvres et d'esquisses rares, dispersées à travers l'Europe et les Etats-Unis, met en lumière l'originalité radicale de Rembrandt.


rembrandt.jpg"Jamais jusqu'ici on n'avait rassemblé en un seul lieu autant de remarquables peintures, dessins et eaux-fortes de Rembrandt représentant Jésus-Christ et différents épisodes de sa vie. On trouvera ici, chef-d'oeuvre après chef-d'oeuvre toutes les techniques employées par l'artiste." Seymour Slive, extrait du catalogue "Rembrandt et la figure du Christ".

L'exposition se développe autour des « Têtes du Christ » et rassemble au total quatre-vingt-cinq oeuvres (peintures, estampes et dessins). Parmi elles, des oeuvres essentielles comme le magnifique Pèlerins d'Emmaüs du musée du Louvre, récemment restauré, ou encore la Pièce aux Cent Florins (Bibliothèque nationale de France), peut-être
la plus célèbre des eaux-fortes rembranesques.

L'exposition adopte un parti-pris chronologique et embrasse l'ensemble de la carrière de Rembrandt, de ses années de jeunesse à sa pleine maturité et réunit toutes les techniques utilisées par l'artiste - du dessin hâtivement tracé où il réussit à merveille à fixer un mouvement, une expression passagère mais significative, à des compositions picturales élaborées, en passant par des eaux-fortes dans lesquelles Rembrandt excellait.

En parallèle sont présentés les oeuvres de jeunesse de Rembrandt et les tableaux et gravures qui ont formé sa culture visuelle, notamment les grands maîtres graveurs du XVIe siècle, Dürer, Lucas de Leyde, Goltzius, mais aussi Mantegna.

En choisissant de représenter très certainement un jeune juif de son temps, Rembrandt donne dans les années 1640 une réponse tout à fait singulière à la question : mais à quoi donc pouvait vraiment ressembler le Christ ? Ce faisant, il rompt avec toute la tradition de l'art chrétien.

La nouvelle représentation du Christ proposée par Rembrandt et sa réinvention de la grande peinture constituent le propos de cette exposition.

Cette démarche unique soulève plusieurs questions : pourquoi et dans quelle mesure Rembrandt a-t-il choisi de rendre sa figure du Christ si radicalement différente de celle qui au y compris dans sa propre imagerie religieuse antérieure au dominait jusqu'alors ?

Ces visages peints sont remarquables par l'empathie qu'ils suscitent, véritable marque de la nouvelle formulation de la personnification divine qu'a développée Rembrandt. Sur chacune de ces petites études, l'attitude et l'expression du sujet diffèrent, l'artiste voulant témoigner des diverses facettes du tempérament du Christ : humilité, douceur, compassion, vulnérabilité, doute, souffrance.

Par cette image radicalement différente de celle mise en avant jusqu'alors dans l'art européen, Rembrandt cherche à représenter l'émotion éprouvée et suscitée par le Christ, faisant du corps de celui-ci le réceptacle des sentiments.

Informations pratiques

 Exposition Rembrandt et la figure du Christ (21 avril - 18 juillet 2011)

 Musée du Louvre 34, Quai du Louvre, 75001 Paris - Hall Napoléon

 Accès métro : station Palais-Royal/musée du Louvre. Par bus, n° 21, 24, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95. Par voiture : parc de stationnement souterrain accessible par l'avenue du général Lemonier, tous les jours de 7h00 à 23h00.

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Les mercredis et vendredis jusqu'à 22h.

 Tarif : Accès avec le billet d'entrée au musée : 10 € / plein tarif. Gratuité : pour les moins de 18 ans, les chômeurs.

 Catalogue d'exposition Rembrandt et la figure du Christ, éd. musée du Louvre

Commissaires de l'exposition : Blaise Ducos, conservateur, département des Peintures, musée du Louvre ; Lloyd DeWitt, conservateur adjoint pour la peinture européenne antérieure à 1900 au Philadelphia Museum of Art et George S. Keyes, conservateur émérite pour la peinture européenne au Detroit Institute of Arts.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris