Exposition Jules Dalou, le sculpteur de la République - Petit Palais, Paris

Une exposition présentée au Petit Palais, musée de Beaux-Arts de la Ville de Paris (18 avril - 13 juillet 2013)

Publié le mardi 30 avril 2013



Avec cette première exposition monographique consacrée à Jules Dalou (1838-1902), le Petit Palais rend à l'artiste sa place majeure dans l'extraordinaire mouvement qui porta la sculpture française du XIXe siècle au sommet, à l'égal d'un Rude, d'un Carpeaux ou d'un Rodin.


dalou_4.jpgAimé-Jules Dalou. Tête d'homme. Modèle en terre cuite, 1882. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais © Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
Célèbre en son temps pour ses monuments publics et ses admirables portraits, le sculpteur Jules Dalou (1838-1902) est aujourd'hui mieux connu pour ses esquisses pleines de vie, conservées dans l'intimité de son atelier, et diffusées par le bronze après sa mort.

Fils d'un ouvrier parisien, Jules Dalou passe son enfance dans un environnement modeste. Ses dons artistiques sont remarqués par Jean-Baptiste Carpeaux qui le fait entrer à l'École impériale et spéciale de dessin, puis aux Beaux-arts de Paris.

Suite à son engagement pendant la Commune, Jules Dalou doit s'exiler à Londres, où il obtient un vif succès auprès des amateurs anglais. A son retour en France, il fait carrière dans les années 1880 et parvient à s'imposer comme le grand sculpteur de la IIIe République.

dalou_2.jpgAimé-Jules Dalou. Bacchanale. Haut-relief en plâtre, 1891. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais © Patrick Pierrain / Petit Palais / Roger-Viollet
Celui qu'Auguste Rodin surnomme le « Le Brun de la République » accumule alors les commandes officielles, la plus célèbre demeurant celle du Triomphe de la République. Ce monument commandé par la Ville de Paris et inauguré en 1899 orne toujours la place de la Nation. Par ailleurs, comme tous les sculpteurs de son temps, il fournit pour une clientèle privée des bustes et des oeuvres décoratives très appréciées.

Près de quatre cents oeuvres sont présentées au Petit Palais : des sculptures, mais aussi des peintures, des dessins, des photographies et des documents en grande partie inédits.

La majorité des sculptures provient du fonds d'atelier de l'artiste, acquis en 1905 par la Ville de Paris. Il offre un panorama sans équivalent de la création de Dalou et permet de retracer l'évolution de sa carrière.

dalou-3.jpgAimé-Jules Dalou. Boulonnaise allaitant son enfant. Modèle en plâtre, vers 1894. Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, Petit Palais © Eric Emo / Petit Palais / Roger-Viollet
Des prêts provenant de collections publiques et privées en France et à l'étranger complètent l'ensemble et permettent d'évoquer toutes les étapes de la fabrique d'un monument et les « secrets d'atelier » d'un sculpteur du XIXe siècle.

Informations pratiques :

 Exposition Jules Dalou, le sculpteur de la République, jusqu'au 13 juillet 2013.

 Petit Palais musée des Beaux-arts de la ville de Paris, Avenue Winston Churchill au Paris (8e)

 Horaires : Ouvert tous les jours de 10 à 18h, sauf les lundis et jours fériés.

 Tarif plein : 10 euros, tarif réduit : 7.5 euros, demi-tarif : 5 euros. Gratuit jusqu'à 13 ans.

 Entrée gratuite pour les collections permanentes.

- Catalogue d'exposition : Jules Dalou, le sculpteur de la République - éd. Paris musées

L'exposition accompagne la parution du catalogue des oeuvres de Dalou conservées au Petit Palais, sous la direction d'Amélie Simier (éditions Paris-Musées).

La visite se prolonge au musée Cognacq-Jay avec l'exposition «Dalou. Regards sur le XVIIIe siècle» qui rassemble environ trente oeuvres de Dalou, librement inspirées par le XVIIIe siècle français. Elle les confronte aux oeuvres d'artistes présentées dans les salles du musée Cognacq-Jay (Pigalle, Lemoyne, Houdon, Clodion) et montre comment Dalou, bien que républicain convaincu, réinterprète l'héritage du dernier siècle de l'Ancien Régime.

Commissariat d'exposition : Cécilie Champy, conservateur au Petit Palais. Amélie Simier, conservateur en chef et directrice des musées Bourdelle et Zadkine.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris