Exposition Au royaume d'Alexandre le Grand. La Macédoine antique, musée du Louvre

Une exposition présentée au musée du Louvre, Paris (13 octobre 2011 - 16 janvier 2012)

Publié le mercredi 16 novembre 2011



L'exposition présente de façon claire et accessible, une des périodes les plus importantes de la civilisation grecque ancienne. Plus de 500 chefs-d'oeuvre, offrent une introduction aux différents aspects de la civilisation macédonienne : la production artistique, l'organisation du royaume, l'éducation, le monde des hommes et celui des femmes.


alex-1.jpgPortée par l'intelligence politique de ses souverains, dont le plus célèbre reste Alexandre le Grand, la Macédoine antique a pu s'imposer en tant que royaume et s'opposer ainsi à la Grèce des cités. C'est l'histoire de ce royaume au passé glorieux, à l'apogée impressionnante, que dévoile l'exposition.

Il a fallu attendre 1977 et la mise au jour à Vergina de plusieurs sépultures royales, parmi lesquelles celle, intacte, de Philippe II, le père d'Alexandre le Grand, pour prendre véritablement conscience du potentiel archéologique exceptionnel de la Grèce du nord.

Les découvertes qui se sont multipliées dans cette région ces trente dernières années sont exceptionnelles. Elles ont profondément renouvelé la connaissance de la société macédonienne, mais également de la civilisation grecque antique.

"Les oeuvres rassemblées dans le cadre de cette exposition sont peu connues du grand public, parfois même inédites. Créations virtuoses, élaborées pour des rois et pour l'élite de la cour, elles représentent le plus haut degré de la commande. Préservées durant des siècles par les terres qui recouvraient les sépultures, elles ont conservé souvent intacte leur apparence originelle, notamment leur polychromie." Henri Loyrette, président-directeur du musée du Louvre.

alex-3.jpgDes découvertes incroyables tant la richesse des tombes est grande : des objets d'orfèvrerie d'une virtuosité technique impressionnante, des peintures qui témoignent très tôt d'une grande maîtrise : fusion optique des couleurs, clair-obscur, perspective.

L'exposition présente plusieurs tombes au matériel funéraire complet et également quelques objets isolés permettent de plonger au coeur des richesses de la Macédoine. Les défunts étaient inhumés avec leurs armes, leurs ustensiles, leurs bijoux d'or et d'argent décorés selon des techniques très maîtrisées du filigrane et de la granulation.

L'approche, également thématique de l'exposition, permet de montrer différents aspects de la civilisation macédonienne tels la production artistique, l'organisation du royaume, l'éducation, le monde des hommes et celui des femmes.

alex-2.jpgEnfin, l'exposition offre la redécouverte de la légende d'Alexandre. Né en juillet 356 av. J.-C. à la cour royale de Pella, Alexandre le Grand reçut l'enseignement des philosophes Aristote, Ptolémée et Héphaistion. Après l'assassinat de son père Philippe, en 336 av. J.-C., il hérita du trône de Macédoine mais également du commandement d'une expédition panhellénique contre les Perses qui menaçaient constamment la Grèce depuis plus de 150 ans. Pour un jeune souverain ambitieux, qu'enchantaient les héros de la guerre de Troie, l'expédition d'Asie offrait l'occasion unique de devenir un nouvel Achille. Alexandre fut le premier à renverser l'empire des Perses en dépit d'une armée moins nombreuse. Il fit rayonner la culture hellénique de façon durable, de l'Egypte à l'Inde.

L'expédition d'Alexandre bouleversa l'équilibre géopolitique du monde antique. Menée jusqu'aux confins de l'Indus, elle avait pour but non seulement la conquête de l'Orient mais également l'exploration scientifique des contrées traversées : le jeune roi s'était entouré de spécialistes qui devaient consigner les coutumes des populations rencontrées, observer la faune et la flore. Les Arpenteurs (Bématistes) avaient la charge de mesurer
avec leur pas (béma) les distances parcourues.

L'une des conséquences majeures des conquêtes d'Alexandre fut l'afflux considérable de richesses en Macédoine, sensible notamment dans les sépultures du dernier quart du IVe siècle et du début du IIIe siècle avant J.-C.

alex_4.jpg Informations pratiques :

 Exposition Au royaume d'Alexandre le Grand. La Macédoine antique (13 octobre 2011 - 16 janvier 2012).

 Musée du Louvre 34, Quai du Louvre, 75001 Paris - Hall Napoléon.

 Accès métro : station Palais-Royal/musée du Louvre. Par bus, n° 21, 24, 27, 39, 48, 68, 69, 72, 81, 95.

 Horaires : Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9h à 18h. Les mercredis et vendredis jusqu'à 22h.

 Tarif : Accès avec le billet d'entrée au musée : 11 € / plein tarif. 14 € /billet jumelé. Gratuité : pour les moins de 18 ans, les chômeurs. Gratuit tous les 1er dimanches de chaque mois, Journées du Patrimoine.

 Catalogue d'exposition Au royaume d'Alexandre le Grand. La Macédoine antique, éd. musée du Louvre / Somogy (édition en français).

Commissaires de l'exposition : Sophie Descamps, conservateur en chef du Patrimoine, département des Antiquités grecques, étrusques et romaines, musée du Louvre. Lillian Acheilara, Directrice de la 16e Ephorie des Antiquités préhistoriques et classiques. Polyxeni Adam-Véleni, Directrice du musée archéologique de Thessalonique. Maria Lilimpaki-Akamati, Ephore honoraire des Antiquités.


Imprimer cet article

Dans la même rubrique
Expositions à Paris

Voir tous les articles de la rubrique Expositions à Paris