Lettre d'information

Mimmo Jodice, une rétrospective

Mimmo Jodice - Editions Federico Motta Editore - Ouvrage relié - 304 pages - Textes en Français - Publié en 2010

Catalogue de la rétrospective du photographe italien Mimmo Jodice (né en 1934) : « Tout ce que nous rencontrons est finalement un paysage intérieur. »

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

28,44 €

-50%

56,87 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9788871795874
Artiste-Genre Mimmo Jodice
Auteur(s) Ida Gianelli et Daniela Lancioni
Editeur(s) Federico Motta Editore
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 304
Langue Français
Dimensions 285 x 285
Date parution 2010
Musée Maison Européenne de la Photographie, Paris

L'ouvrage présente un bel ensemble en huit sections de 217 photographies en noir et blanc, à pleine page, titrées et datées : Recherches expérimentations, Sociales, Vues de Naples, Relectures, Méditerranée, Eden, Mer et Nature.

Courts textes de Mimmo JODICE pour les sections Sociales, Vues de Naples, Eden et Mer.

Dans les villes qu’il photographie, de Naples à Paris, de Boston à São Paulo, d’Arles à Moscou, Mimmo Jodice choisit de ne pas voir la laideur d’un certain urbanisme hérité de l’utopie moderniste. Ne reste plus que l’essentiel : le ciel, gonflé de lourds nuages cotonneux, la mer qui frissonne sous le vent, les rochers, tavelés d’écume. Les quelques traces de l’humanité sont rares, timides : ici un bateau, là un piton, ailleurs une corde. De corps, de visages, point. Tout le paysage vibre de lumière, tandis que la subjectivité de l’artiste se fond avec l’objectivité des éléments.

Les Dieux n’ont pas déserté notre monde. Ils sont là, vivants, pour celui qui, dans le silence d’un présent cacophonique, se met à leur écoute, regarde et se tait, transi de lumière.

" A travers le chaos et les incertitudes de l'existence, par ses images, Mimmo Jodice nous conduit à une rêverie féconde, à ce point ultime où, tout soudain, le regard ébloui bascule à la rencontre de la beauté tragique du monde. " Jean-Luc Monterosso.

> Publié à l'occasion de l'exposition présentée par la Maison Européenne de la Photographie à Paris, du 14 avril au 13 juin 2010.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus