Lettre d'information

Prix réduit L'atelier de l'oeuvre, dessins italiens de Raphaël à Tiepolo

L'atelier de l'oeuvre, dessins italiens de Raphaël à Tiepolo

Courant artistique : Dessins italiens - Editions Snoeck - Ouvrage broché - 496 pages - Textes en Français - Publié en 10/03/2013

Le musée Fabre de Montpellier publie son fonds de dessins italiens. Ensemble majeur du musée riche de près de 500 feuilles, ce fonds regroupe un florilège qui de Raphaël à Tiepolo offre un panorama des arts graphiques italiens du XVIe au XVIIIe siècle.

Expédié sous 3 à 6 jours

18,48 €

-50%

36,97 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9789461610799
Artiste-Genre Courant artistique : Dessins italiens
Auteur(s) Publié sous la direction d'Eric Pagliano, conservateur
Editeur(s) Snoeck
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 496
Langue Français
Dimensions 300 x 240
Technique(s) 800 illustrations
Date parution 10/03/2013
Poids 2.416
Afficher le lien de contact Oui
Musée Musée Fabre, Montpellier

La publication "L'atelier de l'oeuvre, dessins italiens de Raphaël à Tiepolo" est accompagnée d'une exposition au Musée Fabre, Montpellier (16 février - 12 mai 2013).

L'exposition et l'ouvrage révèlent une sélection des plus belles pièces, étudiant notamment l'élaboration des dispositifs iconographiques et formels selon le cheminement de la pensée créatrice des artistes.

Afin d'analyser cette fabrique de l'oeuvre de façon plus approfondie, le cheminement s'organise autour de 5 dossiers ; ils rapprochent, souvent de manière inédite, plusieurs oeuvres des collections du musée Fabre avec des prêts d'institutions nationales et internationales (musée du Louvre à Paris, galerie des Offices à Florence, Metropolitan museum of Art à New York...) qui mettent en exergue les chefs-d'oeuvre de la collection : Raphaël, Parmesan, Daniele da Volterra et Giovanni Baglione.

Ce catalogue fait l’état des recherches sur la collection du musée Fabre : si les œuvres les plus illustres sont bien connues (Raphaël, Bassano, Cades, Tiepolo…) la plupart d’entre elles sont inédites et sont désormais révélées grâce au travail d’attribution entrepris. Son enjeu principal est de pouvoir aussi inscrire ces dessins dans leur corpus génétique afin de comprendre, à travers leur observation, comment sont étudiés des dispositifs iconographiques et se construit le cheminement de la pensée créatrice des artistes. Organisé autour des 96 dessins présentés dans l’exposition et des différents dossiers qui font l’objet chacun d’un véritable essai sur la genèse et l’importance des œuvres, il présente dans son catalogue sommaire l’exhaustivité des dessins italiens du musée, soit plus de 530 feuilles. 

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus