Lettre d'information

Prix réduit La transformation de la nature en art

La transformation de la nature en art

Ananda K. Coomaraswamy - Editions Dervy - Ouvrage broché - 236 pages - Textes en Français - Publié en 2017

« Un artiste n'est pas un homme d'un genre particulier, c'est chaque homme qui est un artiste d'un genre particulier », se plaisait à rappeler Ananda Coomaraswamy. Encore faut-il savoir ce que l'on entend par Art.

Produit indisponible

10,24 €

-40%

17,06 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9791024202327
Artiste-Genre Ananda K. Coomaraswamy
Auteur(s) Ananda K. Coomaraswamy, traduit par Xavier Mignon et Jean Poncet
Editeur(s) Dervy
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 236
Langue Français
Dimensions 220 x 140
Date parution 2017

À cet égard, Ananda Coomaraswamy montre que la conception qui prévaut aujourd'hui est, pour ainsi dire, aux antipodes de celle qui fut universellement considérée en dehors de la civilisation occidentale moderne, en s'appuyant sur une phénoménale documentation, tant chrétienne, avec Maître Eckhart, que grecque, chinoise et hindoue.

Ananda Kentish Coomaraswamy, qui consacra sa vie à mettre en évidence ce qu'il appelait l'unanimité des traditions orthodoxes - unanimité qui, pour lui, découlait de ce qu'il n'y a pas deux Déités et donc, pas deux Vérités -, s'attache dans ce livre à montrer comment, partout et toujours, l'artiste devait, après la pratique de la contemplation auprès d'un maître qualifié, exprimer de manière sensible ce qu'il avait glané lors de sa pratique spirituelle.

Au point que, si une fleur est si parfaitement reproduite qu'elle peut abuser une abeille, ce ne pourra être une oeuvre d'art : celle-ci aurait dû représenter l'idée de la fleur « en Dieu » et non « en nature ». C'est donc bien à une « transformation » de la nature, un « passage au-delà de la forme » que l'artiste doit procéder pour qu'il soit question d'Art.

Tout en produisant une importante oeuvre littéraire, Ananda Coomaraswamy fut conservateur des musées des Beaux-Arts de Chicago et de Boston auxquels il donna des orientations déterminantes. En 1947, il annonça à ses collègues sa décision de se retirer en Inde pour "découvrir ce qu'il avait compris". Le descendant des Vizirs de Ceylan vit son voeu exaucé de façon bien différente puisqu'il fut rappelé à Dieu quelques semaines plus tard. L'autorité d'Ananda Coomaraswamy est considérable, tant dans son pays d'origine - où il n'est pas rare de voir des rues porter son nom -, que dans sa patrie d'adoption.
Il pratiquait couramment une vingtaine de langues, ce qui garantit à ses lecteurs que ses sources étaient de première main, et fait de chacune de ses productions une référence sans équivalent. Il trouva et actualisa son orientation spirituelle définitive en 1935, époque de sa rencontre épistolaire avec René Guénon.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus