Lettre d'information

Nobuyoshi Araki - Moi, la Vie, la Mort

Editions Phaidon - Relié - pages - Textes en Français - Publié en

Nobuyoshi Araki est l'un des plus grands photographes japonais vivants et certainement le plus controversé. Par son approche de la photographie - combinant parfois peinture, dessin et film - Araki est devenu une figure importante et influente du monde de l'art contemporain...

Expédié sous 3 à 6 jours

56,82 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9780714858050
Editeur(s) Phaidon
Format Relié
Langue Français
Dimensions 214 x 290 millimètres

Au cours des 40 dernières années, il a publié plus de 250 ouvrages, témoins de son inépuisable énergie créatrice. Les thèmes de la sexualité, de la vie et de la mort sont étroitement imbriqués. Tokyo, sa ville natale, revient souvent comme un leitmotiv dans son oeuvre, alors que son riche vocabulaire visuel s'inspire des '' ukiyo-e '' érotiques de la période d'Edo (1600–1868), autant que des images sur papier glacé de l'univers commercial.

Par son approche de la photographie - combinant parfois peinture, dessin et film - Araki est devenu une figure importante et influente du monde de l'art contemporain.

Cet ouvrage majeur présente l'étude la plus détaillée à ce jour sur la carrière extrêmement prolifique d'Araki : des célèbres séries à certaines photographies inédites. Enrichi d'une interview, de différents essais ainsi que des écrits d'Araki, ce livre examine l'artiste sous des points de vue très différents et dépeint le contexte culturel de son oeuvre.

Auteurs : Akiko Miki, conservateur au Palais de Tokyo, Paris. Yoshiko Isshiki, collabore avec Araki depuis plus de dix ans. Tomoko Sato, conservateur à la Barbican Art Gallery, Londres. Ian Jeffrey, critique d'art, conférencier, historien de la photographie. Yuko Tanaka, professeur de littérature japonaise à l'université Hosei, Tokyo. Jonathan Watkins, directeur de la Ikon Gallery, Birmingham. Hans Ulrich Obrist, critique d'art, directeur de la Serpentine Gallery, Londres. Kotaro Iizawa, critique photographique, écrivain. Env. 800 photographies couleurs et 400 en N&B

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus