Lettre d'information

Eloge de la folie. Illustré par les peintres de la Renaissance du Nord

Peinture Renaissance - Editions Diane de Selliers - Petite Collection - Ouvrage broché - 352 pages - Textes en Français

Ecrit en 1509 par Érasme, l’Éloge de la folie détaille avec une ironie mordante les travers politiques, sociaux et religieux du XVIᵉ siècle. Le thème de la folie et des vices humains inspire les artistes allemands et flamands de l’époque, et leurs œuvres traduisent les préoccupations des contemporains.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

61,61 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782364370920
Artiste-Genre Peinture Renaissance
Auteur(s) Erasme, Claude Blum, Jean-Christophe Saladin, Yona Pinson
Editeur(s) Diane de Selliers - Petite Collection
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 352
Langue Français
Dimensions 260 x 190

Cette édition replace le chef-d’œuvre humaniste d’Érasme dans son contexte historique et culturel, et révèle la puissance et la modernité de ce texte intemporel.

L'édition reproduit les 82 dessins d’Holbein qui illustrent cette « déclamation » ainsi que 200 peintures des plus grands artistes allemands et flamands, fascinés par le thème de la folie et des vices humains.

La folie était déjà un thème récurrent chez les artistes du nord de l’Europe au XVᵉ siècle. Jérôme Bosch, avant Érasme, peint les travers et les péchés des hommes, fous de se détourner de la voie de Dieu. Quelques décennies plus tard, Breughel met en scène leurs joies et leurs faiblesses : ses scènes de kermesse dansent autour de la folie ; des tableaux comme La Parabole des aveugles révèlent l’inévitable fatalité mais aussi le ridicule pathétique engendré par la misère humaine.

Âgé de dix-huit ans seulement, Holbein, admis au cercle humaniste de Bâle, a déjà une bonne maîtrise du latin qui lui permet d’interpréter les passages complexes de l’Éloge de la folie. Il réalise ainsi ses 82 dessins, tâche ardue qu’il accomplit en dix jours à peine, témoignage de son érudition et de son indépendance d’esprit.

Ces dessins, nettoyés des dommages du temps par Félix Médioni, sont publiés pour la première fois en face des passages concernés, et sont analysés par Yona Pinson.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus