Lettre d'information

La légende dorée illustrée par les peintres de la Renaissance italienne

Renaissance italienne - Editions DIane de Selliers - La Petite Collection - Ouvrage relié - 656 pages - Textes en Français - Publié en 2020

Cette extraordinaire vie des saints écrite en 1260 par Jacques de Voragine, archevêque de Gênes, est, avec la Bible, le livre le plus lu, copié, enluminé. Il est ici magnifié par 400 œuvres de plus de 120 peintres de la Renaissance italienne.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

61,61 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782364371132
Artiste-Genre Renaissance italienne
Auteur(s) Jacques de Voragine
Editeur(s) DIane de Selliers - La Petite Collection
Format Ouvrage relié
Nb. de pages 656
Langue Français
Dimensions 260 x 190
Technique(s) 400 illustrations
Date parution 2020
Poids 2.36

Dès sa parution en 1260, la Legenda sanctorum, « ce qui doit être lu des saints », devient la Legenda aurea car, dit-on, son contenu est d’or... Entre le XIIIᵉ et le XIVᵉ siècle, le livre de Jacques de Voragine, archevêque de Gênes, est – après la Bible – le livre le plus lu et traduit dans toutes les langues.

Dès le début de la Renaissance italienne, il est pour tous les peintres une source d’inspiration inépuisable. L’ouvrage présente des œuvres universellement connues de Giotto, Fra Angelico, Masaccio... ainsi que bien d’autres, inédites, à découvrir, toutes empreintes d’une grande puissance émotive.

La Légende dorée constitue dès le début de la Renaissance italienne un répertoire narratif inépuisable auquel firent référence les écrivains, les peintres et les sculpteurs. Les artistes y virent un ouvrage de référence où était décrite avec force détails la destinée de ces saints qui les faisaient voyager à travers le temps jusqu’aux premières années de la chrétienté et à travers les contrées les plus reculées, jusqu’en Inde du Sud.

Contemporains de la prodigieuse diffusion du texte, les peintres des XIIIɪᵉ , XIVᵉ et XVᵉ siècles s’inspirent des conseils de moines prêcheurs qui les guident tout au long de l’exécution des commandes passées par l’Église. Ainsi, des cycles de fresques ou des éléments de prédelles constituent une parfaite résonance au récit de Jacques de Voragine.

La Légende dorée offre la possibilité de décrypter les sujets des œuvres du début de la Renaissance d’une manière approfondie, et par là même de mieux comprendre cette période déterminante de l’histoire de l’art.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus