Lettre d'information

Les peintures murales du palais de Tell Ahmar

Art assyrien - Editions Faton - Musée du Louvre - Ouvrage broché - 208 pages - Textes en Français - Publié en 2019

Témoignages longtemps inespérés et uniques à ce jour, les peintures de Tell Ahmar sont parmi les plus anciennes peintures conservées au musée du Louvre.

1 article en stock : expédié le jour-même (commande avant 14h00)

33,18 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence LIV_9782878442625
Artiste-Genre Art assyrien
Auteur(s) Ariane Thomas
Editeur(s) Faton - Musée du Louvre
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 208
Langue Français
Dimensions 280 x 230
Technique(s) 150 illustrations
Date parution 2019
Musée Musée du Louvre, Paris

Il y a plus de deux mille cinq cents ans, elles couvraient les murs d'un palais royal édifié dans les provinces occidentales de l'empire assyrien, sur le site de Tell Ahmar en Syrie actuelle. Les kilomètres de peintures qui y étaient miraculeusement conservées ont révélé un extraordinaire décor où se déployaient des scènes de guerre, de chasse ou d'audiences royales, fourmillant de détails et de mouvements.

Le musée du Louvre conserve des fragments originaux de ces superbes peintures dont le reste a depuis disparu, hormis quelques vestiges au musée national d'Alep. Outre ces rarissimes restes de peintures, le Louvre conserve également, comme un autre trésor ayant désormais presque valeur d'originaux, des dizaines de mètres de relevés aquarellés à l'échelle exacte des peintures murales assyriennes du palais royal de Tell Ahmar. Ces vestiges de peintures ainsi que les relevés, ensemble unique réalisé en 1930 au moment des fouilles, permettent de mieux connaître le décor de ce palais et la peinture assyrienne.

Richement illustré, cet ouvrage propose de (re)découvrir cet exceptionnel ensemble de peintures, alors même que l'on connaît si mal cet aspect de l'art assyrien. Si l'on pense plus souvent aux sculptures en pierre, tels les fameux taureaux ailés de la cour Khorsabad au Louvre, cet ouvrage rappelle l'importance de la couleur dans le décor monumental assyrien et la place essentielle qu'occupaient les peintures murales aux côtés des grands reliefs quand elles ne les remplaçaient pas totalement comme c'est le cas à Tell Ahmar.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus