Lettre d'information

Art, le présent. La création plasticienne au tournant du XXIe siècle

Editions Regard - Ouvrage broché - 489 pages - Textes en Français - Publié en 12/11/2009

Voici dix ans, Paul Ardenne livrait avec Art, l'âge contemporain une synthèse qui fit date, présentant dans toute sa richesse et sa complexité la création plastique du dernier tiers du XXe siècle. Art, le présent est la suite de cette étude.

Expédié sous 3 à 6 jours

37,49 €

Livraison à 0,01€ dès 29€ d'achat (France métropolitaine)

Notes et avis clients

personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence 9782841052271
Editeur(s) Regard
Format Ouvrage broché
Nb. de pages 489
Langue Français
Dimensions 245 x 170
Date parution 12/11/2009
Poids 1.215

L'auteur s'y consacre à l'examen des formes plastiques qui émergent autour de l'an 2000, une production artistique profuse qu'il analyse en qualité de chercheur en esthétique mais aussi de témoin direct.

L'affaiblissement des postures radicales et modernistes, et l'irruption conjointe de la postmodernité enregistrés par les trois dernières décennies ont pour effet une rapide mutation culturelle, sensible dans le champ des arts plastiques.

L'âge des avant-gardes, de façon définitive, est révolu, l'art échappe aux lois, aux dogmes, aux manifestes. Son sens, du coup, devient plus incertain, de même que ses méthodes, sa fonction sociale. Cette plus grande incertitude à cerner la définition de l'art et, partant, la fonction même de l'artiste aboutit à une crise de l'autorité du point de vue, avec son inévitable conséquence, une poétique débridée et interrogative, voire erratique.

Nul domaine de la « vie » - esthétique, social, politique - sur lequel la création plastique ne vienne à présent mordre, en un mouvement d'ouverture totale et d'expansion indéfinie des formes. De cette nouvelle donne résultent une création en butte aux quêtes d'identité, confrontée notamment au problème générationnel, plus une autre, expérimentale, élastique et mutante, variant concepts, méthodes, styles et finalités.

L'art adopte un aspect protéiforme, il offre une richesse plastique encore jamais connue. Cet essai en fait le tour, sans restriction, au risque assumé de la surabondance des entrées, dans une perspective archéologique plutôt que critique : dire l'art tel qu'il est, et non ce qu'on voudrait qu'il soit.

Avis

Soyez le premier à donner votre avis !

Produits déjà vus